Monte dei Paschi encore plus sur la corde raide après la défaite de Renzi

lundi 5 décembre 2016 18h19
 

par Silvia Aloisi

MILAN (Reuters) - Le cinglant revers subi par le président du Conseil Matteo Renzi à l'occasion du référendum constitutionnel de dimanche en Italie risque de remettre en cause un plan de renflouement de Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque du pays.

Ployant sous une montagne de créances douteuses, la banque toscane doit lever cinq milliards d'euros d'ici la fin du mois si elle veut éviter la liquidation mais la démission annoncée de Matteo Renzi fait planer le risque d'élections anticipées.

Les banques d'investissement, qui doivent décider ou non d'apporter leur appui à une augmentation de capital, trancheront dans trois ou quatre jours lorsque la situation politique sera plus claire, ont indiqué lundi des sources proches du dossier.

Elles peuvent, conformément à un arrangement passé avant la souscription, renoncer à soutenir l'opération en cas de conditions de marché défavorables.

Monte dei Paschi, plus mauvaise note des tests de résistance européens pratiqués l'été dernier, comptait s'assurer l'engagement ferme d'un ou plusieurs investisseurs stables et procéder à une augmentation de capital dès mercredi ou jeudi.

Mais la perspective d'une période d'incertitude politique en Italie à la suite du référendum rend les investisseurs nerveux.

"La décision a été pour l'instant suspendue 3-4 jours pour comprendre l'évolution politique", a déclaré une des sources.

Les sources ont ajouté que les investisseurs susceptibles de prendre une participation dans la banque, hormis Qatar Investment Authority (QIA), attendaient de voir comment la situation politique du pays évoluait avant de s'engager.   Suite...

 
Le cinglant revers subi par le président du Conseil Matteo Renzi à l'occasion du référendum constitutionnel de dimanche en Italie risque de remettre en cause un plan de renflouement de Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque du pays. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini