5 décembre 2016 / 09:42 / dans 10 mois

Le secteur allemand des services à un pic de 6 mois

Le secteur allemand des services a enregistré en novembre sa plus forte croissance en six mois, attestant du dynamisme général du secteur privé et laissant présager à son tour un rebond de la première économie européenne au quatrième trimestre. L'indice des directeurs d'achats (PMI) du secteur des services a atteint 55,1 contre 54,2 en octobre, un peu au-dessus de l'estimation flash qui le donnait à 55,0. /Photo prise le 18 août 2016/REUTERS/Michaela Rehle

PARIS/LONDRES (Reuters) - - Le secteur allemand des services a enregistré en novembre sa plus forte croissance en six mois, attestant du dynamisme général du secteur privé et laissant présager à son tour un rebond de la première économie européenne au quatrième trimestre.

L‘indice des directeurs d‘achats (PMI) du secteur des services a atteint 55,1 contre 54,2 en octobre, un peu au-dessus de l‘estimation flash qui le donnait à 55,0.

L‘indice composite, qui suit l‘activité des secteurs secondaire et tertiaire, a fléchi à 55 contre 55,1 en octobre, inflexion imputable essentiellement au secteur manufacturier.

Il reste toutefois nettement au-dessus de la barre des 50 qui sépare croissance et contraction de l‘activité et ressort un peu au-dessus de l‘estimation flash de 54,9.

Pour Oliver Kolodseike, économiste de Markit, l‘enquête de novembre confirme que la quasi stagnation du secteur des services observée en septembre était ponctuelle.

“Une accumulation des contrats s‘est encore traduite par plus d‘embauches, un schéma qu‘on observe depuis plus de trois ans”, a-t-il dit. “Les anticipations des entreprises restant à un niveau élevé, il est quasiment certain que les prestataires de services finiront l‘année sur une note positive”.

Quant au composite, quoiqu‘en léger retrait, il laisse penser que l‘économie s‘est reprise après sa médiocre performance du troisième trimestre. “L‘économie allemande reste donc bien partie pour réaliser l‘objectif d‘IHS Markit d‘une croissance annuelle de 1,8% pour l‘ensemble de 2016”, ajoute-t-il.

Bureaux européens de Reuters, Wilfrid Exbrayat, Yann Le Guernigou et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below