Ouverture en hausse pour les Bourses européennes

lundi 5 décembre 2016 10h10
 

PARIS (Reuters) - Contrairement à ce qui était redouté, les principales Bourses européennes évoluent en nette hausse lundi en début de séance, résistant ainsi au choc de l'annonce de la démission du président du Conseil italien Matteo Renzi après sa défaite cinglante au référendum sur la réforme constitutionnelle organisé dimanche.

Et la Bourse de Milan, qui perdait encore plus de 2% peu après l'ouverture, progresse de 0,1%, tandis que l'euro, qui a cédé jusqu'à 1,4% face au dollar dans la foulée de l'annonce de la démission de Matteo Renzi, touchant un creux de près de deux ans, ne se replie plus que de 0,2% à 1,0649.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 1,3% à 4.587,72 points vers 08h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,71% et à Londres, le FTSE progresse de 0,82%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 1,41%, le FTSEurofirst 300 1,32% et le Stoxx 600 1,24%.

L'indice regroupant les valeurs bancaires italiennes, qui a perdu jusqu'à 4,5%, gagne 0,8%, ce qui explique le retournement à la hausse et de la Bourse de Milan et de l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes (+0,98%).

L'action Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS) a également effacé ses pertes. La troisième banque italienne doit pourtant lever cinq milliards d'euros d'ici la fin de l'année afin d'éviter de devoir se tourner vers l'Etat pour éviter la faillite et pourrait de ce fait être la première victime d'une crise politique de grande ampleur en Italie.

Vendredi, l'établissement a dit avoir levé plus d'un milliard d'euros grâce à son offre de conversion en actions de 4,3 milliards d'euros de titres de dettes. Cette offre est l'une des composantes de son plan de renforcement de bilan qui, outre la conversion, doit normalement également passer par un placement privé auprès d'un ou plusieurs investisseurs de référence et par une offre publique de vente d'actions nouvelles.

Le titre UniCredit, qui prépare également un appel au marché, ne pcède plus que 0,8% après avoir perdu jusqu'à 5%, accusant la plus forte baisse du Stoxx 600. La première banque italienne par les actifs, qui veut égaler renforcer son bilan par des cessions d'actifs, a par ailleurs dit avoir engagé des discussions exclusives avec Amundi en vue de vendre son gestionnaire d'actifs Pioneer Investments. Le titre du groupe français avance de plus de 3% à la suite de cette annonce.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines italiennes à 10 ans n'augmente plus que de huit points de base, à 1,99%, après une hausse de 15 points avant l'ouverture des Bourses.   Suite...

 
Contrairement à ce qui était redouté, les principales Bourses européennes évoluent en nette hausse lundi en début de séance, résistant ainsi au choc de l'annonce de la démission du président du Conseil italien Matteo Renzi après sa défaite cinglante au référendum sur la réforme constitutionnelle organisé dimanche. À Paris, l'indice CAC 40 avance de 1,3% vers 08h50 GMT, à Francfort, le Dax prend 1,71% et à Londres, le FTSE progresse de 0,82%. /Photo prise le 2 décembre 2016/REUTERS/