Un compromis sur la Grèce n'est pas acquis, dit l'Eurogroupe

lundi 5 décembre 2016 13h45
 

par Francesco Guarascio et Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) espèrent parvenir à un compromis lundi sur les réformes accomplies par Athènes afin de s'assurer d'ici la fin de l'année la participation du Fonds monétaire international (FMI) au programme de renflouement de la Grèce.

La réunion de l'Eurogroupe se tient au lendemain de la défaite cuisante du président du Conseil italien Matteo Renzi au terme d'un référendum sur son projet de réforme constitutionnelle, un événément qui fait craindre une nouvelle crise au sein de la zone euro, ce qui ne manquerait pas de compliquer la gestion déjà délicate du dossier grec.

Les créanciers officiels de la Grèce, soit le Mécanisme européen de stabilité (MES), la Banque centrale européenne (BCE) et le FMI, lui demandent instamment de libéraliser son économie et de procéder à des privatisations dans le cadre d'un troisième plan d'aide depuis 2010, d'un montant de 86 milliards d'euros, qu'ils lui ont accordé l'été dernier.

Des divergences demeurent entre Athènes et ses créanciers sur les objectifs budgétaires de 2018 et sur les réformes des marchés du travail et de l'énergie et charge est laissée aux ministres de combler le fossé entre les parties prenantes.

Un accord sur les réformes permettrait d'ouvrir des discussions sur un allègement de la dette grecque, la plus élevée de la zone euro et représentant 180% du PIB.

Une première batterie de mesures à court terme pour la dette, à appliquer avant 2018, sera présentée par le MES, l'organisme de renflouement de la zone euro.

Les discussions sur des mesures plus importantes sur la dette pourraient également débuter ce lundi mais sans qu'il soit envisageable a priori de parvenir à un compromis sur un allègement majeur de la dette, a fait savoir Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe.

Une seconde réunion pourrait ainsi s'avérer nécessaire avant Noël, ont dit des hauts fonctionnaires européens, l'un d'eux évoquant même le mois de janvier.   Suite...

 
Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) espèrent parvenir à un compromis lundi sur les réformes accomplies par Athènes afin de s'assurer d'ici la fin de l'année la participation du Fonds monétaire international (FMI) au programme de renflouement de la Grèce. /Photo prise le 9 octobre 2016/REUTERS/Yuri Gripas