2 décembre 2016 / 13:07 / dans 10 mois

La banque publique Bpifrance perd 18,5 millions d'euros avec Viadeo

La banque publique Bpifrance a perdu 18,5 millions d'euros avec ses investissements dans Viadeo. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La banque publique Bpifrance a perdu 18,5 millions d‘euros avec ses investissements dans Viadeo, le réseau social professionnel français placé en début de semaine en redressement judiciaire, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Ces investissements de Bpifrance dans Viadeo ont été réalisés en deux temps.

Le premier remonte à avril 2012 et a été réalisé pour un montant de 10 millions d‘euros par le Fonds stratégique d‘investissement, filiale par la suite apporté à Bpifrance lors de sa création fin 2012.

Le second a quant à lui été réalisé par Bpifrance pour 8,5 millions d‘euros en 2014 lors de l‘introduction en Bourse (IPO) de Viadeo.

Si cet investissement ne figure pas dans le rapport d‘activité 2014 de la banque publique, il ressort par recoupement de la communication financière de Viadeo de l‘époque et du rapport 2014-2015 des ministères de l‘Economie et des Finances sur l‘Etat actionnaire.

“Pour la BPI, c‘est une perte sèche”, a indiqué la source à propos des investissements dans Viadeo.

Avec la procédure de redressement judiciaire, Viadeo, concurrent du géant mondial LinkedIn, ne vaut désormais plus rien.

“Les actionnaires actuels doivent considérer que les actions Viadeo n‘ont plus de valeur”, a ainsi fait savoir le réseau social dans un communiqué diffusé mardi en fin de journée.

Dans le cadre du redressement judiciaire, le tribunal de commerce de Paris devrait se prononcer d‘ici la fin de l‘année sur des offres qui ont été soumises pour reprendre Viadeo.

A court de financement, l‘entreprise a demandé début novembre la suspension de son cours de Bourse.

Viadeo avait été introduit en Bourse en juillet 2014 au prix de 17,10 euros par action, faisant à l‘époque ressortir une valorisation d‘environ 170 millions d‘euros.

Depuis son IPO, le titre n‘a cessé de s‘effondrer en Bourse, perdant plus de 60% de sa valeur la première année de cotation, puis à nouveau 66% en 2015.

Depuis le début de l‘année, il a de nouveau lâché plus de 50%.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below