Le Bourses européennes accentuent leurs pertes à mi-séance

vendredi 2 décembre 2016 13h42
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes vendredi à mi-séance, à leurs plus bas niveaux depuis plus de trois semaines, dans un climat de prudence avant le référendum constitutionnel en Italie qui risque d'ouvrir une période d'instabilité politique et d'interrompre l'assainissement des banques du pays.

Les derniers sondages publiés la semaine dernière, avant une période de "black-out", prédisaient une confortable victoire du "non". Mais selon certaines enquêtes parues dans la presse, le "oui" réduit l'écart.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,44% à 4.494,46 points vers 12h00 GMT. À Francfort, le Dax recule de 1,08% et à Londres, le FTSE cède 1,06%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 1,04%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,34% et le Stoxx 600 1,17%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en repli de 0,2% à 0,5% en attendant le rapport sur l'emploi en novembre aux Etats-Unis, prévu à 13h30 GMT. Les économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne 175.000 créations de postes le mois dernier après les 161.000 annoncées pour octobre, avec un taux de chômage stable à 4,9%.

De bons indicateurs économiques américains, notamment sur l'activité manufacturière et les dépenses de construction publiés jeudi, ainsi que le plan massif de relance de la croissance de Donald Trump et enfin l'accord de l'Opep qui pourrait soutenir durablement les cours du pétrole renforcent les anticipations de relèvement des taux par la Réserve fédérale ce mois-ci et au-delà.

Les marchés estiment à 91% la probabilité que le Fed décide d'une hausse de taux lors de sa prochaine réunion des 13 et 14 décembre.

Depuis l'élection présidentielle américaine, les Bourses européennes ont sous-performé Wall Street, qui a atteint des records dans l'espoir que le programme économique de Donald Trump relance la croissance et l'inflation.

Certains investisseurs s'attendent à ce que cette tendance se poursuive, d'autant que l'Europe doit faire face à une série de scrutins dans les 12 mois à venir et qui commence dimanche, avec le référendum sur la réforme de la constitution en Italie et l'élection présidentielle en Autriche.

"De nombreux intervenants pensent que les traders vont continuer à privilégier les actions américaines plutôt que les européennes", écrit Marcus Huber, trader chez City of London Markets, dans une note à ses clients.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes vendredi à mi-séance. Vers 12h00 GMT, le CAC 40 perd 1,44%, le Dax recule de 1,08% et le FTSE cède 1,06%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau