La BCE prolongera le QE en soulignant son caractère temporaire

jeudi 1 décembre 2016 18h33
 

par Noah Barkin , John O'Donnell et Balazs Koranyi

BERLIN/FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) annoncera jeudi prochain la prolongation de son programme d'achats d'obligations au-delà de mars mais elle envisage d'adresser simultanément aux marchés un signal clair soulignant que ces achats auront bien une fin, a-t-on appris de plusieurs sources haut placées informées de l'évolution des débats en cours.

Même certains des plus sceptiques des membres du Conseil des gouverneurs ont accepté l'idée qu'une prolongation du "QE" (quantitative easing, assouplissement quantitatif) au-delà de l'échéance initiale était inévitable face à la faiblesse de l'inflation sous-jacente et à la montée du risque politique, expliquent ces responsables.

Le débat se poursuit sur les modalités de cette prolongation, souligne-t-on toutefois de multiples sources à la BCE et dans les banques centrales nationales.

La majeure partie des travaux préparatoires étaient fondés sur l'hypothèse d'une prolongation de six mois des achats d'actifs au rythme de 80 milliards d'euros par mois, ont dit trois sources.

Mais certains responsables ont dit pencher en faveur de montants mensuels inférieurs, par exemple de 60 milliards d'euros par mois pendant neuf mois, de peur qu'une prolongation sans modification des modalités ne laisse croire que le QE sera infini, ont dit deux d'entre elles.

Une solution de compromis encore en discussion consisterait à souligner que le QE aura bien une fin, ce qui pourrait se faire dans le cadre du "forward guidance", les indications sur l'orientation future de la politique monétaire données par la BCE.

Une autre option consisterait à ne pas fixer de montant mensuel des achats pour laisser l'évolution de la situation économique en décider, ont précisé les sources. Cela permettrait à la BCE de dépenser jusqu'à 80 milliards par mois sans forcément aller chaque mois jusqu'à ce plafond.

  Suite...

 
La Banque centrale européenne (BCE) annoncera jeudi prochain la prolongation de son programme d'achats d'obligations au-delà de mars mais elle envisage d'adresser simultanément aux marchés un signal clair soulignant que ces achats auront bien une fin. /Photo prise le 8 septembre 2016/REUTERS/Ralph Orlowski