Après l'Opep, le pétrole devrait encore monter, pour l'instant

jeudi 1 décembre 2016 07h27
 

par Devika Krishna Kumar et Jessica Resnick-Ault

NEW YORK (Reuters) - L'élan des cours du pétrole, qui ont bondi de près de 10% mercredi dans la foulée de l'accord de l'Opep sur une réduction de sa production, devrait se poursuivre au moins jusqu'à la semaine prochaine, estiment des analystes et des gérants de fonds, mais après ce sera peut-être plus compliqué.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a conclu dans la journée le premier accord de réduction de sa production depuis 2008, un compromis qui aura nécessité des mois de pourparlers et au final un effort particulier de l'Arabie saoudite ainsi que des concessions à l'Iran pour tenter de faire remonter les cours.

La Russie, qui ne fait pas partie du cartel, participera elle aussi à la réduction de l'offre excédentaire mondiale, du jamais vu depuis 15 ans.

L'effet sur le prix du baril a été spectaculaire avec un Brent qui a clôturé à 50,47 dollars, en hausse de 8,82%, tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a pris 9,31% à 49,44 dollars.

Sur l'ensemble du mois de novembre, le WTI enregistre un gain de 5,5% et le Brent une progression de 4% après des baisses de respectivement 2,8% et 1,6% en octobre.

A un mois de la fin de l'année, le WTI gagne 33,5% et le Brent 35,3% sur 2016. Mais les cours actuels des deux indices de référence de l'or noir sont encore divisés par plus de deux par rapport à leurs derniers pics de juin 2014.

Et une fois l'effet de l'annonce de l'accord passé, le marché pétrolier risque de connaître une bonne dose de volatilité.

  Suite...

 
L'élan des cours du pétrole, qui ont bondi de près de 10% mercredi dans la foulée de l'accord de l'Opep sur une réduction de sa production, devrait se poursuivre au moins jusqu'à la semaine prochaine, estiment des analystes et des gérants de fonds, mais après ce sera peut-être plus compliqué. /Photo d'archives/REUTERS/Ali Jarekji