Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

mercredi 30 novembre 2016 13h17
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 0,49% à 4.573,6 points à 12h55, porté par une envolée des cours du pétrole dans l'espoir d'un accord à l'Opep pour encadrer la production afin de soutenir les prix.

* Le secteur PETROLIER enregistre la plus forte progression en Europe (+2,23%) alors que le prix du Brent grimpe de 7,33% à 49,78 dollars le baril, porté par les perspectives optimistes d'un accord de l'Opep, réuni à Vienne, sur la réduction de la production d'or noir.

* TECHNIP prend 2,53% à 63,6 euros, TOTAL 1,31% à 44,495 euros, VALLOUREC 3,8% à 4,998 euros. CGG, plus forte hausse du SBF 120, gagne 5,04% à 12,51 euros.

* A contrario, les valeurs européennes du transport aérien sont pénalisées par la hausse des cours du pétrole, qui se traduit mécaniquement par une augmentation du prix du kérosène, un poste de dépenses important pour les compagnies aériennes. Le secteur du TRANSPORTS et des LOISIRS signe l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe (-1,14%).

* AIR FRANCE-KLM, plus forte baisse du SBF 120, recule de 2,68% à 5,078 euros.

* AIR LIQUIDE, plus forte hausse du CAC 40, gagne 2,74% à 97,45 euros dans des volumes atteignant le double de ceux de l'indice. Son concurrent allemand Linde (+6,6%) devrait discuter de la proposition de fusion faite par son concurrent américain Praxair , selon une source proche du dossier.   Suite...

 
Air France-KLM, à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris. Le titre du groupe franco-néerlandais est la plus forte baisse dus SBF 120 et recule de 2,68% à 5,078 euros à 12h55. Tous les valeurs européennes du transport aérien sont pénalisées par la hausse des cours du pétrole, qui se traduit mécaniquement par une augmentation du prix du kérosène, un poste de dépenses important pour les compagnies aériennes. L’envolée des cours du pétrole dans l'espoir d'un accord à l'Opep pour encadrer la production afin de soutenir les prix. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen