RBS en échec aux "stress tests" de la BoE, devra lever des fonds

mercredi 30 novembre 2016 10h30
 

par Huw Jones et David Milliken

LONDRES (Reuters) - Royal Bank of Scotland a annoncé mercredi qu'elle allait réduire ses coûts et vendre une partie de son portefeuille de prêts pour renforcer sa solvabilité après avoir échoué aux tests de résistance de la Banque d'Angleterre (BoE).

Cette dernière a en outre averti que l'ensemble du système financier britannique était confronté à des perspectives "difficiles".

RBS, dont l'Etat est actionnaire, a précisé dans un communiqué, juste après celui de la BoE, qu'elle allait mettre en oeuvre une série de mesure visant à combler son manque de fonds propres, évalué par les tests à environ deux milliards de livres sterling (2,35 milliards d'euros).

A la Bourse de Londres, l'action RBS perdait 3,4% à 190,30 pence à 9h15 GMT, l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSE 100, qui gagnait alors 0,72%.

Les résultats inattendus des "stress tests" de la BoE viennent ainsi souligner la série de problèmes auxquels RBS demeure confrontée, série qui inclut les coûts croissants liés à des pratiques commerciales litigieuses avant la crise financière de 2008 et la difficulté à céder certains actifs comme la filiale bancaire Williams & Glyn.

Pour les analystes, ce nouveau revers risque surtout de retarder la reprise de la distribution de liquidités aux actionnaires.

"Nous nous attendons à ce que RBS annonce de nouvelles restructurations lors de ses résultats annuels, ce qui douchera probablement les espoirs d'une distribution d'un excédent de capital", dit ainsi Joseph Dickerson, analyste spécialisé de Jefferies dans une note publiée après les résultats des tests.

  Suite...

 
Royal Bank Scotland devra renforcer ses fonds propres, ayant échoué à des tests de résistance pratiqués sur sept établissements britanniques. Barclays, qui n'a pas intégralement réussi ces tests, n'aura pas à soumettre de projet de levée de fonds parce qu'elle a déjà annoncé des mesures en ce sens. HSBC, Lloyds Banking Group, Nationwide et Santander UK ont réussi les tests. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville