Hormis une place de Londres, les Bourses européennes évoluent en hausse modérée à mi-séance

mardi 29 novembre 2016 13h11
 

PARIS (Reuters) - Hormis une place de Londres plombée par sa forte pondération minière, les Bourses européennes évoluent en hausse modérée mardi à mi-séance, notamment emmenées par le rebond des valeurs bancaires italiennes tandis que Wall Street, qui avait consolidé lundi après une série de records, est attendue en légère progression à l'ouverture.

À Paris, le CAC 40 prend 0,55% (+24,86 points) à 4.535,25 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,05% mais, à Londres, le FTSE cède 0,56%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est inchangé, l'EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,32% et le Stoxx 600 de 0,03%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de quelque 0,1%.

Le secteur bancaire, poids lourd de la cote, avance de 0,43%, l'une des progressions sectorielles les plus marquées en Europe, à la faveur notamment du rebond des valeurs bancaires italiennes, dont l'indice reprend 2,4%.

Cela n'empêche pas ce dernier d'accuser un repli de près de 11% depuis le début du mois - et de plus de 50% depuis le début de l'année - les investisseurs redoutant une crise bancaire en Italie si le "non" l'emporte lors du référendum de dimanche sur la réforme constitutionnelle voulue par le gouvernement.

La président du Conseil Matteo Renzi a dit qu'il démissionnerait en cas de défaite lors de cette consultation, ce qui créerait un vide politique au moment où nombre de banques italiennes doivent sans trop tarder renforcer leur bilan.

Avec son secteur bancaire, la Bourse de Milan prend 0,94%, surperformant les autres Bourses européennes, et le rendement des obligations souveraines italiennes à 10 ans perd cinq points de base pour revenir à un creux d'une semaine de 2,01% et s'éloigner d'un pic de 14 mois de 2,16% inscrit plus tôt dans le mois.

A l'autre bout du spectre, l'indice européen des ressources de base perd 0,87% dans le sillage de la rechute des cours du cuivre (-1,63%), du zinc (-1,17%) ou encore de l'aluminium (-1,43%)

Mais, à l'exemple du cuivre qui est parti pour inscrire en novembre sa meilleure performance en 10 ans, toutes ces matières premières et l'indice les réunissant ont vivement profité ces dernières semaines de la perspective de voir la future administration Trump se lancer dans un programme de grands travaux d'infrastructures aux Etats-Unis.   Suite...

 
Hormis une place de Londres plombée par sa forte pondération minière, les Bourses européennes évoluent en hausse modérée mardi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,55% (+24,86 points) à 4.535,25 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,05% mais, à Londres, le FTSE cède 0,56%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann