Les Bourses européennes restent dans le rouge à mi-séance

lundi 28 novembre 2016 13h30
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes restent dans le rouge lundi à mi-séance, et Wall Street est attendue en léger repli, plombées par le recul des cours du pétrole et la baisse du secteur bancaire avec la retombée du dollar et des rendements obligataires.

L'approche du référendum en Italie sur le projet de réforme de la constitution, prévu dimanche, susceptible de provoquer la chute du président du Conseil Matteo Renzi et ouvrir une phase d'instabilité politique et financière dans le pays, pèse également sur le secteur bancaire, notamment italien.

Dans ce contexte, les inquiétudes sur la capacité de Monte dei Paschi du Sienna à réaliser une augmentation de capital de cinq milliards d'euros fragilise encore les banques italiennes.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,84% à 4.512,19 points vers 12h10 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,94% et à Londres, le FTSE cède 0,63%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,87%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,85% et le Stoxx 600 0,81%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,24% à 0,31%.

En Europe, les secteurs bancaires et de l'énergie figurent parli les plus fortes baisses sectorielles avec des pertes respectives de 1,49% et de 1,11%. Unicredit perd 3,45%, en tête des baisses de l'EuroFirst 300, Commerzbank 2,89%, Intesa San Paolo cède 2,33% et Monte dei Paschi chute de 7,5%.

Total, Royal Dutch Shell et Eni perdent entre 1% et 2% et Technip abandonne 2,75%.

Les services collectifs (+0,5%), valeurs de rendement recherchées pour leur dividende, qui ont perdu de leur attractivité à la suite de la hausse des rendements obligataires, affichent la seule hausse sectorielle à mi-séance. Endesa gagne 2,5% et Veolia 0,86%, plus forte hausse du CAC 40.

Actelion poursuit sa hausse et gagne 1,4% à la suite d'une information de presse publiée jeudi selon laquelle l'américain Johnson & Johnson a approché le groupe suisse de biotechnologies en vue d'un éventuel rachat. Selon l'intermédiaire Jefferies, J&J devrait proposer un prix d'au moins 240 francs suisses (223 euros) par action pour l'emporter.   Suite...

 
Les Bourses européennes restent dans le rouge lundi à mi-séance. Vers 12h10 GMT, le CAC 40 perd 0,84%, le Dax perd 0,94% et le FTSE cède 0,63%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau