Les Bourses européennes reculent après trois quarts d'heure d'échanges

vendredi 25 novembre 2016 10h14
 

(Reuters) - Après une ouverture en hausse, les Bourses européennes reculent après trois quarts d'heure d'échanges vendredi, les gains du secteur de la santé étant annulés par le repli des bancaires et pétrolières, alors que le dollar marque le pas en ce long week-end de Thanksgiving.

À Paris, le CAC 40 perd 0,13% à 4.536,90 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE est stable, soutenue par les minières, les cours du zinc ayant atteint des pics de neuf ans.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,13%, le FTSEurofirst 300 de 0,11% et le Stoxx 600 de 0,18%.

La Bourse de Tokyo a terminé en progression de 0,26% et Wall Street connaîtra une séance écourtée et probablement peu active ce vendredi, avec une clôture à 18h00 GMT, après avoir été fermée jeudi pour la fête de Thanksgiving.

La santé gagne 0,57%, dopée par Actelion qui bondit de 8,8%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, à la suite d'une information de Bloomberg selon laquelle le géant américain Johnson & Johnson a approché le groupe suisse de biotechnologies en vue d'un éventuel rachat.

Le secteur bancaire et celui des valeurs liées à l'énergie perdent en revanche respectivement 0,63% et 0,74%. Les cours du pétrole abandonnent plus de 1%, sous le coup du dollar fort, de l'augmentation de l'offre saoudienne et d'une baisse des importations chinoises, en attendant la réunion de l'Opep prévue la semaine prochaine sur une réduction de la production du cartel.

Banca Monte dei Paschi di Siena recule de 5,5%. Ses actionnaires ont donné leur aval à la recapitalisation du groupe.

Le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence mais se maintient à ses pics de huit mois face au yen et à l'euro, dopé depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre par une remontée spectaculaire des taux de rendements du Trésor américain.

Les investisseurs espèrent que le programme avancé par le président élu de baisses d'impôts, de hausse des dépenses d'infrastructure et d'une réglementation allégée pour les banques relance la croissance et l'inflation.   Suite...

 
Après une ouverture en hausse, les Bourses européennes reculent après trois quarts d'heure d'échanges vendredi, les gains du secteur de la santé étant annulés par le repli des bancaires et pétrolières.  À Paris, le CAC 40 perd 0,13% à 4.536,90 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE est stable. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau