Airbus reste anxieux à l'égard des fournisseurs de l'A350

jeudi 24 novembre 2016 15h35
 

par Tim Hepher et Johanna Decorse

TOULOUSE (Reuters) - Airbus, dont l'A350-1000 a décollé pour la première fois jeudi matin, a dit surveiller de très près ses fournisseurs de cabines afin de respecter ses objectifs de livraison des deux versions de son long-courrier.

Concernant la situation des fournisseurs de la famille A350, le directeur des programmes d'Airbus Didier Evrard a déclaré à Reuters que la situation s'était améliorée, mais sans atteindre encore le niveau requis.

"Nous avons beaucoup de monde sur les fournisseurs de cabines et en particulier Zodiac. Cela reste un problème à ce stade, mais cela s'améliore cependant", a-t-il dit en marge du premier vol de l'A350-1000 à Toulouse, siège d'Airbus.

Tancé publiquement par le PDG d'Airbus Fabrice Brégier en janvier, Zodiac Aerospace, qui fournit notamment les toilettes de l'A350, a dit mardi qu'il avançait vers un retour à une production normale.

Airbus a reconfirmé jeudi son objectif de plus de 50 livraisons en 2016 de l'A350-900, la première version du long-courrier entrée en service début 2015.

L'avionneur devrait livrer ce jeudi son 35e A350-900 depuis le début de l'année, a précisé Didier Evrard.

"L'objectif n'a pas changé. J'ai visité la ligne d'assemblage finale mardi dernier et ils travaillent encore sur 50 (livraisons) cette année", a assuré de son côté Fabrice Brégier à des journalistes. "Je suis plus confiant que je ne l'étais fin juin."

L'A350-1000, de 366 sièges, compte défier à partir du second semestre 2017 Boeing sur son marché de prédilection, promis à 1.000 milliards de dollars de commandes au total dans les 20 ans à venir.   Suite...

 
Airbus, dont l'A350-1000 a décollé pour la première fois jeudi matin, a dit surveiller de très près ses fournisseurs de cabines afin de respecter ses objectifs de livraison des deux versions de son long-courrier. /Photo prise le 24 novembre/REUTERS/Régis Duvignau