Les valeurs à suivre à mi-séance à la Bourse de Paris

mercredi 16 novembre 2016 13h27
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 est en repli de 0,65% à 4.506,99 points vers 13 heures après la phase de rally déclenchée par les espoirs de relance suscités par Donald Trump aux Etats-Unis.

* BOUYGUES est le plus fort contributeur à la hausse du CAC 40 avec un gain de 3,76% à 31,295 euros. Le groupe diversifié a fait état mercredi d'une hausse de son résultat opérationnel au T3 supérieure aux attentes grâce à l'amélioration de la performance de sa division télécoms et confirmé son objectif d'une hausse de sa profitabilité en 2016.

* Bien que les VALEURS PETROLIERES et des RESSOURCES DE BASE poursuivent leur hausse, les investisseurs favorisent les valeurs avec un profil plus défensif en raison de l'essoufflement du rally autour des politiques de relance liées à l'élection de Donald Trump.

Ainsi le SECTEUR TECHNOLOGIQUE enregistre une hausse de 0,72%. CAP GEMINI, troisième plus forte progression du CAC 40, gagne 1,04% à 73,76 euros.

ILIAD gagne 1,4% à 173,95 euros. Sa filiale, l'opérateur télécoms Free, a signé une hausse à deux chiffres de ses revenus dans le mobile, porté par des gains supérieurs aux attentes de nouveaux abonnés, compensant l'impact de la bataille des promotions sur son activité fixe.

* BOIRON gagne 4,94% à 79,81 euros après avoir annoncé mardi un projet de "nouvelle organisation" de ses établissements en France. Ce projet, discuté "dans les prochaines semaines" fait suite à la chute des ventes de teintures mères et la réduction des préparations magistrales liées à l'évolution de la réglementation de l'homéopathie, explique la société dans un communiqué.   Suite...

 
Bouygues est le plus fort contributeur à la hausse du CAC 40 avec un gain de 3,76% à 31,295 euros. Le groupe diversifié a fait état mercredi d'une hausse de son résultat opérationnel au T3 supérieure aux attentes grâce à l'amélioration de la performance de sa division télécoms (photo) et confirmé son objectif d'une hausse de sa profitabilité en 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen