Bouygues optimiste pour 2017 avec le plan Trump d'infrastructure

mercredi 16 novembre 2016 14h12
 

par Gilles Guillaume et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Bouygues attend en 2017 des retombées positives, pour sa filiale routes, du plan d'infrastructures du nouveau président américain et table sur une poursuite de l'amélioration de sa performance dans les télécoms.

Le groupe diversifié a fait état mercredi d'un bénéfice opérationnel en hausse de 15% à 513 millions d'euros au troisième trimestre, supérieur au consensus de 430 millions établi par Inquiry Financial pour Reuters.

Il a également confirmé son objectif d'une hausse de sa profitabilité en 2016, avec une amélioration de la rentabilité des activités construction dès cette année et, pour Bouygues Telecom, un retour à une croissance du chiffre d'affaires et des résultats en 2017 et une marge d'Ebitda de 25%, après 23,1% à fin septembre.

Vers 13h45, l'action Bouygues prend 3,22% à 31,12 euros, signant la plus forte hausse de l'indice CAC 40.

"Notre opinion positive est basée sur la perspective du retour d'une forte croissance en 2017-2018", commente Jefferies dans une note. "Avec deux moteurs, une croissance robuste du revenu des télécoms permettant des économies d'échelle qui font monter la marge, et une reprise de la demande dans les activités construction."

Outre la stabilisation confirmée du BTP en France, Bouygues voit de nouvelles opportunités de croissance à l'international avec l'annonce par Donald Trump d'un vaste plan d'infrastructures de 1.000 milliards de dollars financés par des investissements privés. Il viendra s'ajouter aux grands projets dévoilés ce mois-ci par le gouvernement canadien, avec à la clé 35 milliards de dollars canadiens de financements.

"Nous anticipons de bonnes nouvelles aux Etats-Unis et au Canada", a déclaré aux analystes Philippe Marien, directeur général délégué de Bouygues. "Il faut maintenant attendre de voir comment tout cela va se mettre en oeuvre."

L'Amérique du Nord pèse actuellement pour 21% du chiffre d'affaires international des activités construction du groupe. Bouygues s'attend à ce Colas, sa filiale de construction de routes, commence à bénéficier de ces annonces dès 2017, avec un véritable impact en 2018 et 2019.   Suite...

 
Bouygues a fait état mercredi d'une hausse de son résultat opérationnel au troisième trimestre malgré la restructuration chez Colas et TF1, et confirmé les perspectives d'amélioration dans ses métiers BTP et télécoms. /Photo d’archives/REUTERS/Charles Platiau