Le Dow à un nouveau record à Wall Street, baisse du Nasdaq

vendredi 11 novembre 2016 07h11
 

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones a atteint de nouveaux records à Wall Street jeudi, dopé par le secteur bancaire revenu à son meilleur niveau depuis 2008, mais le Nasdaq a baissé sous la pression des valeurs technologiques qui ont continué de faire les frais des rotations sectorielles déclenchées par l'élection de Donald Trump à la Maison blanche.

Le Dow Jones a atteint un nouveau record en séance à 18.873,66 points avant d'inscrire une clôture inédite à 18.807,88 points, en hausse de 218,19 points ou 1,17% sur la journée et à pratiquement 1% au-dessus de sa précédente clôture record qui remontait au mois d'août.

L'indice plus large Standard & Poor's a pris plus modestement 4,22 points, soit 0,20%, à 2.167,48 mais le Nasdaq Composite, plombé par les techs, a reculé de 42,28 points ou 0,81% à 5.208,80.

Avec son nouveau record, inscrit dans de gros volumes, le Dow porte son avance à 8% depuis le début de l'année tandis que le S&P-500 affiche un gain de 6%.

Quelque 12,3 milliards d'actions ont changé de mains au cours de la séance, bien plus que la moyenne de 7,3 milliards des 20 dernières séances.

L'indice S&P-500 des financières a bondi de 3,7% après avoir pris jusqu'à 4% en séance, à son meilleur niveau depuis la crise financière de 2008, le marché tablant sur une abrogation de la loi Dodd-Frank de 2010 qui a durci la réglementation du secteur bancaire.

En deux séances, l'indice sectoriel s'est adjugé 7,9%, sa meilleure série sur deux jours depuis 2011.

Wells Fargo & Co a bondi de 7,59%, effaçant en deux jours toutes ses pertes de l'année liée à un scandale, JPMorgan Chase a gagné 4,64% et Bank of America 4,40%, également aidées par la hausse des rendements obligataires dans l'anticipation d'une politique inflationniste de Trump.   Suite...

 
Le Dow Jones a atteint de nouveaux records à Wall Street jeudi,  dopé par le secteur bancaire revenu à son meilleur niveau depuis 2008, mais le Nasdaq a baissé sous la pression des valeurs technologiques qui ont continué de faire les frais des rotations sectorielles déclenchées par l'élection de Donald Trump à la Maison blanche. /Photo prise le 10 novembre 2016/REUTERS/Brendan McDermid