Yoyo des marchés américains, rassurés d'avoir un président-élu

mercredi 9 novembre 2016 19h01
 

(Reuters) - La réaction des marchés financiers à la victoire du candidat républicain Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, clairement négative initialement, s'est retournée au fil des heures mercredi, les investisseurs semblant soulagés de la désignation d'un locataire pour la Maison blanche et se prenant à espérer qu'il saura faire preuve de pragmatisme.

Dans un premier temps, la réaction des marchés a été vivement négative avec un recul de la plupart des marchés actions et une fuite vers les valeurs refuges : or, franc suisse et yen mais aussi obligations d'Etat.

L'indice Vix de la volatilité des options sur le S&P 500, considéré comme une mesure de l'aversion au risque des investisseurs, a bondi de plus de 10% tandis que le dollar reculait fortement.

Le mouvement s'est progressivement retourné, la devise américaine se reprenant pour évoluer en hausse au moment de la clôture des Bourses européennes qui ont terminé en progression sensible.

Wall Street évolue aussi dans le vert après une ouverture en recul mais sans panique. L'or a cédé une bonne partie de ses gains et l'indice Vix est en baisse de plus de 18%.

Les marchés obligataires ont eux aussi fait volte face, le rendement des Treasuries à 10 ans atteignant près de 2%, au-dessus des niveaux qui prévalaient avant l'élection américaine, après être tombé à un plus bas à 1,72% peu après les premières estimations donnant la victoire à Donald Trump.

"Plus que la défaite de (la candidate démocrate) Hillary Clinton, les marchés américains semblaient redouter une redite des élections de 2000, lorsque cinq semaines avaient été nécessaires pour enfin trancher les résultats de l'élection présidentielle", explique Alexandra Estiot, économiste chez BNP Paribas.

La perspective de voir la Fed renoncer à la hausse de taux annoncée pour le mois prochain dans un climat d'incertitude accrue a pu aussi contribuer à ce yo-yo des marchés.

Certains investisseurs estiment même que l'arrivée de Donald Trump à la Maison blanche pourrait se révéler positif pour Wall Street.   Suite...

 
La réaction des marchés financiers à la victoire du candidat républicain Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, clairement négative initialement, s'est retournée au fil des heures mercredi, les investisseurs semblant soulagés de la désignation d'un locataire pour la Maison blanche et se prenant à espérer qu'il saura faire preuve de pragmatisme. /Photo prise le 9   novembre 9, 2016/REUTERS/Brendan McDermid