Natixis veut dégager 250 millions d'économies par an d'ici 2019

mardi 8 novembre 2016 19h42
 

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Natixis a annoncé mardi un plan d'investissement de 220 millions d'euros "pour industrialiser, transformer et digitaliser ses métiers", et dégager, pour la banque d'investissement du mutualiste BPCE, une économie annuelle de 250 millions par an d'ici 2019.

Cette initiative, qui comprend des initiatives déjà connues comme "Atlas", un plan de délocalisation au Portugal d'activités informatiques représentant 600 postes, aura un impact sur l'emploi, que les dirigeants n'ont pas souhaité détailler alors que s'engagent des négociations avec les syndicats.

Natixis, chez qui a été constituée au cours du trimestre une ligne de métier unique consacrée aux activités paiement du groupe BPCE, a également annoncé son intention d'acquérir une participation majoritaire dans PayPlug, une "fintech", qui offre des solutions de paiement pour le commerce en ligne.

Ce rachat s'inscrit dans une série d'acquisitions réalisées dans le domaine des paiements, comme avec la cagnotte en ligne Lepotcommun.fr ou encore Depopass, spécialisée dans le paiement entre particuliers de véhicules d'occasion.

"Ces opérations illustrent la forte volonté du groupe BPCE et de Natixis d'investir significativement dans ce domaine en pleine transformation et en particulier d'être le partenaire de fintechs innovantes", a commenté Natixis dans un communiqué.

BPCE, qui regroupe les réseaux des Caisses d'épargne et des Banques populaires, a annoncé ces derniers mois de multiples initiatives pour accélérer son développement dans les nouvelles technologies financières et a notamment débauché le "chief digital officer" de la SNCF.

UN NOUVEAU DIGITAL POUR BPCE   Suite...

 
Natixis a annoncé mardi un plan d'investissement de 220 millions d'euros "pour industrialiser, transformer et digitaliser ses métiers", et dégager, pour la banque d'investissement du mutualiste BPCE, une économie annuelle de 250 millions par an d'ici 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau