ArcelorMittal s'attend à voir le charbon peser sur ses marges

mardi 8 novembre 2016 10h47
 

par Robert-Jan Bartunek

BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal, le numéro un mondial de la sidérurgie, a averti mardi que ses marges allaient souffrir sur les derniers mois de l'année en raison de la hausse du prix du charbon et de la baisse des prix de l'acier aux Etats-Unis, après un troisième trimestre marqué par un excédent brut d'exploitation inférieur aux attentes.

L'action du groupe perdait près de 6% à 9h30 GMT, effaçant une partie du rebond de près de 25% engrangé depuis fin septembre et accusant l'une des plus fortes baisses de l'indice européen Stoxx 600, alors en hausse de 0,11%.

"Nous avons tous été surpris par la hausse rapide et inattendue du charbon métallurgique", a reconnu le directeur financier, Aditya Mittal, lors d'une téléconférence.

Le prix du charbon métallurgique australien a en effet atteint récemment plus de 250 dollars la tonne alors qu'il avoisinait 75 dollars seulement en février.

ArcelorMittal explique cette envolée par l'arrêt de l'exploitation dans certaines mines aux Etats-Unis et le plafonnement de la production que s'est imposé la Chine pour favoriser le développement d'énergies plus propres.

Au troisième trimestre, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe a progressé de 40% sur un an à 1,897 milliard de dollars (1,718 milliard d'euros) mais il est inférieur à l'estimation moyenne de 1,966 milliard de 11 analystes interrogés par Reuters.

ArcelorMittal avait dit tabler sur un Ebitda annuel en baisse mais supérieur à 4,5 milliards de dollars, contre 5,2 milliards en 2015, un objectif déjà atteint sur les neuf premiers mois de l'exercice.

Il a précisé mardi avoir augmenté sa prévision d'investissement en fonds de roulement à un milliard de dollars contre 500 millions auparavant, et tabler sur des flux de trésorerie positifs sur l'ensemble de l'année.   Suite...

 
ArcelorMittal, le numéro un mondial de la sidérurgie, a averti mardi que ses marges allaient souffrir sur les derniers mois de l'année en raison de la hausse du prix du charbon et de la baisse des prix de l'acier aux Etats-Unis, après un troisième trimestre marqué par un excédent brut d'exploitation inférieur aux attentes. /Photo prise le 7 juillet 2016/REUTERS/Francois Lenoir