Nissan anticipe des ventes moins dynamiques en Chine et aux USA

lundi 7 novembre 2016 13h44
 

par Naomi Tajitsu

TOKYO (Reuters) - Nissan Motor anticipe à court terme un probable ralentissement de la croissance des ventes en Chine et aux Etats-Unis - ses deux principaux marchés - en raison de l'arrêt des incitations fiscales dans le premier cas et de l'évolution de la demande des automobilistes dans le second cas.

Le deuxième constructeur automobile japonais a annoncé lundi un bénéfice d'exploitation en baisse de 19% au deuxième trimestre, supérieur au consensus toutefois, un yen fort l'ayant emporté sur une croissance des ventes en Chine, au Mexique et aux Etats-Unis.

Le bénéfice d'exploitation ressort à 163,9 milliards de yens (1,42 milliard d'euros) sur la période juillet-septembre contre 201,3 milliards un an auparavant. Il dépasse le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 154,5 milliards.

Sur le premier semestre, courant d'avril à septembre, Nissan enregistre un bénéfice d'exploitation en baisse de 14,0% à 339,7 milliards de yens (2,94 milliards d'euros).

Les ventes en Chine sur les six mois au 30 septembre ont augmenté de 3,8% sur la période comparable de l'exercice précédent et Jun Seki, responsable de la filiale locale, anticipe une croissance des ventes à deux chiffres sur l'exercice calendaire 2016 grâce à des incitations à l'achat.

Nissan précise que la croissance des ventes en Chine s'explique surtout par une hausse de la demande de marques locales et le constructeur nippon entend y réagir en promouvant sa propre marque locale Venucia.

L'associé de Renault vend près du quart de sa production en Chine et 40% environ en Amérique du Nord.

En Amérique du Nord, les ventes ont augmenté de 5,4% d'avril à septembre mais Nissan observe que la croissance plafonne et que tout potentiel de croissance ultérieur est limité par le fait que la demande du consommateur américain porte surtout sur les SUV, en un moment où l'essence est bien moins chère, et moins sur les berlines.   Suite...

 
Nissan Motor a annoncé lundi un bénéfice d'exploitation en baisse de 19% au deuxième trimestre, supérieur au consensus toutefois, un yen fort l'ayant emporté sur une croissance des ventes. /Photo prise le 23 avril 2016/REUTERS/Régis Duvignau