L'Oréal brille au troisième trimestre avec le luxe et les USA

jeudi 3 novembre 2016 20h51
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Oréal a accéléré la cadence au troisième trimestre, porté par ses marques de luxe et une nette progression aux Etats-Unis et en Europe de l'Est qui a permis de compenser le recul des ventes du groupe en France.

Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont progressé de 3,6% à 6,15 milliards d'euros, un chiffre légèrement inférieur aux 6,22 milliards du consensus établi par Inquiry Financial pour Reuters.

Mais à données comparables, la croissance a atteint 5,6% (après une progression de 4,2% au premier semestre), dépassant largement les 4,5% attendus par les analystes.

L'Oréal, qui avait promis en juillet une accélération au second semestre, "fait ce qu'il avait dit qu'il ferait", a commenté son PDG Jean-Paul Agon lors d'une conférence téléphonique.

L'accélération est principalement venue des produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent, Armani, Kiehl's) qui ont signé une croissance organique de 9,3% tirée par le maquillage et le parfum, une performance proche des 10% engrangés par les cosmétiques du groupe LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy).

L'Oréal profite comme son concurrent de l'effervescence du marché mondial du maquillage, lié aux réseaux sociaux et à la mise en scène de soi. Toutes marques confondues, ses ventes ont grimpé de 50% dans cette catégorie depuis le début de l'année.

"Le maquillage explose, que ce soit dans le luxe ou les produits grand public", a précisé Jean-Paul Agon.

Les ventes de maquillage de Saint Laurent ou Urban Decay ont grimpé de 40% depuis janvier, celles d'Armani de 50%.   Suite...

 
L'Oréal a accéléré la cadence au troisième trimestre, porté par les performances de ses marques de luxe et par une forte accélération aux Etats-Unis, qui a permis de compenser un environnement toujours morose en France. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau