3 novembre 2016 / 16:57 / dans un an

Le projet Sapin 2 a pesé sur l'assurance-vie d'Axa en France

Axa a subi au cours des neuf premiers mois de l'année une contraction de ses revenus en gestion d'actifs et en assurance-vie, le projet de loi Sapin 2 ayant notamment suscité des inquiétudes parmi les épargnants français. /Photo d'archives/REUTERS/Mick Tsikas

PARIS (Reuters) - Axa a subi au cours des neuf premiers mois de l‘année une contraction de ses revenus en gestion d‘actifs et en assurance-vie, le projet de loi Sapin 2 ayant notamment suscité des inquiétudes parmi les épargnants français.

Globalement, le chiffre d‘affaires de l‘assureur français est ressorti quasiment stable sur neuf mois - +0,4% en données comparables - à 75,7 milliards d‘euros, grâce à l‘assurance dommages dont les revenus ont profité d‘une hausse des tarifs tant chez les particuliers que dans la clientèle d‘entreprises.

Dans ses activités d‘assurance-vie en unités de compte, plus sensibles à la volatilité des marchés financiers, l‘assureur a vu le volume de ses affaires nouvelles se contracter de 15% entre janvier et septembre, une baisse principalement observée sur les marchés français, belge et italien.

En France, le mécanisme de suspension ou de blocage des rachats par les détenteurs de contrats d‘assurance-vie tel que prévu dans le projet de loi Sapin 2 a en outre pesé sur les ventes.

“La limitation des rachats existait déjà. Cela a été présenté de telle sorte que les clients ont effectivement un peu pris peur”, a déclaré le directeur financier d‘Axa, Gérald Harlin, lors d‘une conférence téléphonique.

“Cela a eu un impact négatif sur les ventes (...) Au mois d‘octobre, on a vu un retour à la normale.”

Gérald Harlin a aussi expliqué que le groupe a pâti à Hong Kong d‘un changement de réglementation qui a provoqué un coup de frein à la commercialisation de contrats d‘assurance-vie en unités de compte.

BAISSE DU RATIO DE SOLVABILITÉ

Au final, le chiffre d‘affaires du pôle assurance vie, épargne et retraite a reculé de 1% sur neuf mois.

Les revenus d‘Axa ont aussi reculé de près de 6% en gestion d‘actifs sous l‘effet de la baisse des commissions de gestion et de la perte de deux mandats au sein de sa filiale AB (anciennement Alliance Bernstein).

A fin septembre, le ratio de solvabilité financière sous Solvabilité II s‘est également dégradé de 6 points à 191% du fait d‘un changement dans les modalités de calcul des exigences de fonds propres par le régulateur européen de l‘assurance, l‘EIOPA.

En Bourse, avant cette présentation de l‘activité sur neuf mois, l‘action Axa a clôturé à 19,975 euros (+0,99%). Depuis le début de l‘année, le titre a perdu plus de 20% de sa valeur, après un gain de 31,37% en 2015.

En juin, lors de la présentation de sa feuille de route stratégique à cinq ans, Axa s‘est doté d‘objectifs financiers prudents pour tenir compte de l‘environnement de taux d‘intérêt historiquement bas qui pèse sur la rentabilité des portefeuilles des assureurs.

A horizon 2020, le groupe compte faire croître son résultat opérationnel par action de 3% à 7% en moyenne chaque année. Il s‘est aussi fixé comme objectif de poursuivre ses efforts de réduction de coûts avec 2,1 milliards d‘euros d‘économies.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below