Glencore resserre sa prévision de bénéfice

jeudi 3 novembre 2016 13h08
 

LONDRES/BANGALORE (Reuters) - Glencore a resserré jeudi sa prévision de bénéfice d'exploitation et abaissé son objectif de production pétrolière, expliquant préférer attendre la remontée des cours.

Le géant des matières premières et du négoce prévoit désormais un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) annuel de 2,5 à 2,7 milliards de dollars (2,26 à 2,44 milliards d'euros), contre 2,4 à 2,7 milliards auparavant.

Le groupe a fait partie des acteurs du secteur les plus affectés par la chute des cours des matières premières avant de bénéficier de leur rebond cette année.

En Bourse, son action a gagné près de 170% depuis le 1er janvier, portée aussi par les cessions d'actifs et les conditions favorables sur le marché obligataire, qui lui ont permis de réduire le poids de son endettement.

Jeudi, le titre perdait 2% à 242 pence vers 11h20 GMT alors que l'indice Stoxx européen du secteur des ressources de base abandonnait 0,56%.

Dans son rapport trimestriel de production publié jeudi, Glencore explique que sa production de cuivre, de zinc, de pétrole et de charbon a diminué au troisième trimestre par rapport à la période correspondante de 2015 mais "conformément aux attentes".

Il ajoute prévoir désormais pour l'ensemble de cette année une production pétrolière de 7,4 millions de baril, contre 8,0 millions jusqu'à présent, avec une marge d'erreur de 100.000 barils.

Il explique avoir suspendu la mise en exploitation de certaines réserves de remplacement "les ressources étant préservées en vue d'un environnement de prix plus porteur".

Les analystes de Credit Suisse ont émis un jugement favorable sur les annonces de jeudi, estimant que la nouvelle fourchette de prévision d'Ebit reflétait "une amélioration des conditions d'activité dans la division charbon".   Suite...

 
Glencore a resserré jeudi sa prévision de bénéfice d'exploitation et abaissé son objectif de production pétrolière, expliquant préférer attendre la remontée des cours. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann