La présidentielle et Apple pèsent sur Wall Street

mardi 1 novembre 2016 22h27
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mardi une séance volatile en baisse, pénalisée par les incertitudes entourant l'élection présidentielle américaine du 8 novembre et par un repli de près de 2% pour Apple en raison d'un accueil mitigé pour la dernière version de son MacBook Pro.

Wall Street avait amorcé un timide rebond à l'ouverture après avoir terminé le mois d'octobre sur sa plus mauvaise performance depuis janvier mais les indices ont ensuite plongé dans le rouge.

Le climat était à l'aversion au risque à la veille du communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale et à une semaine seulement de l'élection présidentielle américaine, dont l'issue semble un peu moins certaine qu'auparavant avec les rebondissements des derniers jours.

Dans ce contexte, la volatilité était forte. L'indice CBOE la mesurant a pris 8,8% pour finir à un plus haut de près de deux mois.

L'indice Dow Jones a finalement perdu 105,32 points, soit 0,58%, à 18.037,10.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 0,68% pour finir à 2.111,72, son plus bas niveau de clôture depuis le 7 juillet.

Le Nasdaq Composite a reculé de 0,69% à 5.153,58.

Les principaux responsables de la Fed se réunissent mardi et mercredi et même si la plupart des observateurs ne s'attendent pas à voir la banque centrale modifier sa politique monétaire avant le mois prochain, ils guetteront le communiqué attendu à 18h00 GMT mercredi dans l'espoir d'y trouver de nouvelles indications sur l'évolution à venir des taux d'intérêt.   Suite...

 
La Bourse de New York a fini mardi en baisse. L'indice Dow Jones a finalement perdu 105,32 points, soit 0,58%, à 18.037,10. Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 0,68% à 2.111,72 et le Nasdaq Composite a reculé de 0,69% à 5.153,58. /Photo prise le 31 octobre 2016/REUTERS/Brendan McDermid