November 1, 2016 / 12:42 PM / 9 months ago

Les Bourses européennes en ordre dispersé à la mi-séance

2 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes ont effacé leurs gains initiaux mardi et évoluent en ordre dispersé à la mi-séance, avec de faibles variations qui trahissent un manque d'inspiration en dépit d'une ouverture attendue légèrement positive à Wall Street. À Paris, le CAC 40 abandonne 0,16% (6,99 points) vers 12h10 GMT. Le Dax-30 cède pareillement 0,12% à Francfort mais le FTSE-100 progresse de 0,22% à Londres, sous l'impulsion des valeurs minières et de Shell. /Photo d'archives/Luke MacGregor

(Reuters) - Les Bourses européennes ont effacé leurs gains initiaux mardi et évoluent en ordre dispersé à la mi-séance, avec de faibles variations qui trahissent un manque d'inspiration en dépit d'une ouverture attendue légèrement positive à Wall Street.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,16% (6,99 points) à 4.502,27 points vers 12h10 GMT, revenant sur le seuil des 4.500. Le Dax-30 cède pareillement 0,12% à Francfort mais le FTSE-100 progresse de 0,22% à Londres, sous l'impulsion des valeurs minières et de Shell.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,04% et l'indice paneuropéen Stoxx 600 cède 0,22%, en route pour une septième séance consécutive de baisse.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse de 0,1% ou 0,2% à ce stade.

Le compartiment des ressources de base (+0,7%) continue d'afficher la meilleure performance sectorielle en Europe, avec des gains de plus de 2% pour Fresnillo, Randgold, pour Rio Tinto et Anglo American prenant pour leur part plus de 1%.

La plus forte baisse est pour l'immobilier, avec notamment Unibail Rodamco (-1,31%) qui accuse la plus forte baisse du CAC à Paris et Vonovia (-1,50%) qui plombe le Dax à Francfort.

En vedette, Royal Dutch Shell grimpe de 3,19% à Londres après l'annonce par la compagnie pétrolière d'un bénéfice en hausse de 18% au troisième trimestre, supérieur à celui du géant américain Exxon Mobil sur la période..

A Londres toujours, Standard Chartered chute de 5,21% après des résultats décevants auxquels s'ajoute une enquête du régulateur financier de Hong Kong sur des introductions en Bourse co-organisées par la banque.

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,4% face à un panier de grandes devises, permettant à l'euro de revenir à plus de 1,10 dollar pour la première fois depuis le 20 octobre.

Du côté des matières premières, les cours du pétrole sont repartis à la baisse après leur tentative de rebond du début de journée.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below