Wall Street termine quasi-stable, animée par des fusions

mardi 1 novembre 2016 07h21
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en très léger repli lundi, à l'issue d'une séance dominée par une actualité fournie sur le front des fusions et acquisitions, dans un marché qui reste nerveux à l'approche de l'élection présidentielle du 8 novembre.

L'indice Dow Jones a cédé 18,77 points, soit 0,10%, à 18.142,42 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,26 point, soit 0,01%, à 2.126,15. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,97 point (-0,02%) à 5.189,14 points.

Sur le mois d'octobre, le Dow a perdu 0,9%, le S&P 1,9% et le Nasdaq de 2,3%, leurs plus fortes baisses depuis janvier.

L'annonce vendredi de l'ouverture d'une enquête du FBI sur de nouveaux courriels de la candidate démocrate Hillary Clinton lorsqu'elle était secrétaire d'Etat a relancé le suspense sur l'issue du scrutin. Selon un sondage ABC News/Washington Post pubié dimanche, Clinton ne l'emporte plus que d'un point alors que les marchés comptent sur sa victoire.

"Le resserrement de l'écart rend le marché un peu nerveux parce qu'il a déjà anticipé une victoire de Clinton", dit Thomas Wilson chez Brinker Capital. "Je m'attends à ce que le marché reste enlisé dans un no-man's land jusqu'à l'élection."

Les opérations de fusions-acquisitions ont animé le marché.

Baker Hughes a perdu 6,39% après l'annonce par le conglomérat General Electric (-0,41%) de la fusion de ses activités dans le pétrole et le gaz avec le numéro trois mondial des services au secteur..

L'opérateur de télécommunications CenturyLink a chuté de 12,54% à la suite de l'annonce de l'acquisition de son concurrent Level 3 (+3,89% à 56,15 dollars) pour 24 milliards de dollars, un prix jugé trop élevé.   Suite...

 
Wall Street a terminé en très léger repli lundi.  L'indice Dow Jones a cédé 18,15 points, soit 0,10%, à 18.143,04 points. /Photo prise le 21 octobre 2016/REUTERS/Brendan McDermid