Les Bourses européennes en baisse à la mi-séance

lundi 17 octobre 2016 13h44
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes lundi à mi-séance, alors que le dollar se maintient à un pic de sept mois et que les rendements des obligations américaines et européennes - qui déterminent les coûts d'emprunt à travers le monde - sont à leurs plus hauts niveaux depuis le mois de juin.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,46% à 4.450,14 points vers 10h35. À Francfort, le Dax cède 0,52% et, à Londres, le FTSE recule de 0,85%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,67%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,49% et le Stoxx 600 0,66%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,25% à 0,35% selon les indices, en attendant la production industrielle de septembre qui sera publiée juste avant le début de séance.

L'attrait des actifs à risque est limité depuis quelques semaines par l'incertitude concernant les politiques monétaires des banques centrales, l'approche de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, le vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et les inquiétudes concernant la santé des banques allemandes et italiennes.

Le rendement de l'obligation du Trésor américain à 10 ans a franchi la barre de 1,8% et celui du Bund allemand a atteint ses plus hauts niveaux depuis le référendum du 23 juin sur le Brexit. Les craintes d'un "hard Brexit" exercent également une pression à la hausse sur les gilts britanniques.

Dans le même temps, des signes de reprise de l'inflation se font enfin sentir et les investisseurs ont le sentiment que les banques centrales pourraient la laisser s'accélérer au-delà de l'objectif de 2%, comme l'a laissé entendre la présidente de la Réserve fédérale américaine vendredi.

Outre les résultats trimestriels qui ont débuté avec les banques américaines la semaine dernière, le marché sera attentif au PIB chinois du troisième trimestre mercredi, puis à la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne jeudi.

La BCE pourrait débattre de modifications techniques à apporter à son programme de rachat d'actifs mais devrait renvoyer une décision à sa réunion de décembre, au cours de laquelle il sera aussi question de la prolongation du programme, selon des sources proches des délibérations.

Quant à la croissance chinoise, elle est attendue à 6,7%, comme au deuxième trimestre mais à son rythme le plus bas depuis la crise financière.   Suite...

 
À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,46% vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,52% et, à Londres, le FTSE recule de 0,85%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski