Le retour de l'euro à la parité avec le dollar moins probable

jeudi 7 janvier 2016 15h34
 

(Reuters) - La probabilité de voir l'euro revenir cette année à la parité avec le dollar, voire en dessous de ce seuil, a diminué depuis un mois pour tomber de 30% à 25%, montre jeudi une enquête de Reuters auprès de responsables de stratégies d'investissement sur les marchés de devises.

Cette évolution intervient alors que la Réserve fédérale américaine a clairement laissé entendre que sa première hausse de taux depuis près de 10 ans, annoncée en décembre, serait suivie d'autres relèvements cette année, ce qui devrait en théorie favoriser l'appréciation du dollar.

La médiane des réponses à l'enquête de cette semaine auprès de plus de 60 professionnels des changes prédit un euro autour de 1,07 dollar dans un mois, 1,05 dollar dans trois mois et 1,03 dollar dans un an.

Le nombre d'analystes prédisant un net recul de l'euro a diminué par rapport aux mois précédents. Certains ont modifié leurs prévisions après la réunion de politique monétaire de décembre de la Banque centrale européenne (BCE), cette dernière ayant déçu les marchés en maintenant le montant de ses achats d'actifs à 60 milliards d'euros par mois et en laissant entendre qu'il ne serait pas augmenté.

"Nous pensons que (le président de la BCE, Mario Draghi) est en train d'atteindre les limites, tant pour ce qui est des contraintes techniques que de la gamme d'actifs à acheter et de la volonté de la Bundesbank de soutenir un nouvel assouplissement de la politique monétaire", écrit Karen Ward, économiste de HSBC.

"Il pourrait être difficile de défendre un affaiblissement de l'euro en 2016 si le cycle de resserrement de la Fed se révèle plus court ou plus progressif que prévu par les marchés."

Les incertitudes sur l'évolution des taux américains cette année ont déjà nui à la demande de dollar récemment, en dépit des déclarations de plusieurs dirigeants de la Fed sur leur sérénité face à la perspective de plusieurs hausses du loyer de l'argent dans les mois à venir.

Mercredi, le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine a montré que plusieurs membres de son comité restaient préoccupés par la faiblesse de l'inflation.

  Suite...

 
La probabilité de voir l'euro revenir cette année à la parité avec le dollar, voire en dessous de ce seuil, a diminué depuis un mois pour tomber de 30% à 25%, montre une enquête de Reuters auprès de responsables de stratégies d'investissement sur les marchés de devises. /photo prise le 16 mars 2015/REUTERS/Heinz-Peter Bader (