Wall Street commence mal 2016 à cause de la Chine

lundi 4 janvier 2016 23h19
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a nettement reculé lundi pour la première séance de l'année, pénalisée comme les Bourses européennes par un regain d'inquiétude sur la situation de l'économie chinoise.

L'indice Dow Jones, qui a atténué ses pertes en fin de séance à la faveur d'un retournement des cours du pétrole apaisant les valeurs de l'énergie, a abandonné 276,09 points, soit 1,58%, à 17.148,94 points.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 1,53% à 2.012,66 points et le Nasdaq Composite a cédé 2,08% à 4.903,09 points.

Il y avait longtemps que les indices de référence de la Bourse de New York n'avaient pas commencé l'année aussi mal. Le S&P-500 et le Nasdaq n'avaient pas connu pareil recul sur une première séance depuis 2001. Le Dow a vécu pour sa part sa pire première séance depuis 2008.

L'activité manufacturière en Chine s'est contractée pour le dixième mois de suite en décembre, selon l'indice Caixin-Markit des directeurs d'achat (PMI) du secteur.

Les investisseurs ont appris en outre que la banque centrale chinoise avait fixé le cours du yuan à un plus bas de quatre ans et demi, affaiblissant davantage la devise chinoise face au dollar.

Les actions chinoises ont subi dans ce contexte une chute qui a activé le tout nouveau "coupe-circuit" créé après le krach de l'été, interrompant pour la première fois les transactions et suscitant des interrogations sur la capacité des autorités à assurer la stabilité des marchés.

"Voilà des pétards du Nouvel An plutôt violents pour commencer la journée", a commenté Andre Bakhos, de Janlyn Capital.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS