Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 24 décembre 2015 08h32
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, attendue sans grand changement à l'ouverture d'une séance qui sera écourtée en raison des festivités de Noël, selon les premières indications. Les marchés fermeront à 14h05 sur Euronext, à 13h30 à Londres et à 19h00 aux Etats-Unis et n'ouvriront pas en Allemagne.

* BNP PARIBAS a fait état mercredi d'une dépréciation d'actifs liée à sa filiale italienne BNL, qui aura un impact de 900 millions d'euros sur ses comptes du quatrième trimestre et dit étudier le sort de son réseau américain First Hawaiian Bank. BNP Paribas a fait ces deux annonces à l'occasion de la publication de son ratio de solvabilité financière "common equity tier one" (CET1) phasé, qui s'élevait à 10,9% au 30 septembre 2015, à comparer à une exigence de 10,0% pour 2016 demandée par la BCE.

* Le SECTEUR PÉTROLIER - Les cours du pétrole ont terminé mercredi en nette hausse sur le marché new-yorkais Nymex, soutenus par l'annonce d'un recul inattendu des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

* AIRBUS GROUP - L'opérateur de satellites Inmarsat a annoncé mercredi avoir accordé à Airbus Defence and Space un contrat d'environ 600 millions de dollars (550 millions d'euros) pour la construction des deux premiers satellites de communication mobile de sa flotte de sixième génération.

* VIADEO a annoncé jeudi qu'il prévoyait de cesser ses activités en Chine à la fin de l'année dans le cadre d'une réorientation de sa stratégie prévoyant un recentrage sur le marché français, et dit envisager de fermer un centre serveur géré par APVO, sa filiale américaine qui pourrait faire l'objet d'un redressement fiscal par les autorités françaises.   Suite...

 
BNP Paribas est à suivre jeudi à la Bourse de Paris après avoir fait état d'une dépréciation d'actifs liée à sa filiale italienne BNL, qui aura un impact de 900 millions d'euros sur ses comptes du quatrième trimestre. La banque dit en outre étudier le sort de son réseau américain First Hawaiian Bank. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau