23 décembre 2015 / 12:02 / il y a 2 ans

L'emploi intérimaire ralentit après les attentats

PARIS (Reuters) - L‘emploi intérimaire, considéré comme un indicateur avancé de la situation générale de l‘emploi, a vu sa croissance nettement ralentir en novembre, notamment dans les secteurs du tourisme et du commerce, les plus affectés par les attentats islamistes, selon le baromètre mensuel Prism‘emploi publié mercredi.

L'emploi intérimaire affiche une hausse de 5,0% en novembre, contre 9,6% en octobre, et de 3,9% sur les onze premiers mois de 2015. Conséquence des attentats islamistes du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, il a chuté de près de 10% à dans la capitale et reculé de 0,4% en Provence-Alpes-Côte d'Azur, autre région sensible au tourisme. /Photo d'archives/REUTERS/Sherwin Crasto

Il affiche une hausse de 5,0% sur le mois, contre 9,6% en octobre, et de 3,9% sur les onze premiers mois de 2015, “une hausse certes encourageante pour la création d‘emplois mais qui reste modeste”, souligne l‘organisation professionnelle.

Conséquence des attentats islamistes du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, l‘emploi intérimaire a chuté de près de 10% à dans la capitale et reculé de 0,4% en Provence-Alpes-Côte d‘Azur, autre région sensible au tourisme.

Mais il a quand même progressé globalement de 6,4% dans l‘industrie, 6,0% dans les transports, 5,5% dans les services et 2,9% dans le commerce.

Il est resté stable dans le BTP, qui avait mis fin en octobre à une baisse continue de plus de trois ans avec un rebond de 4,9%.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below