La croissance britannique révisée à la baisse

mercredi 23 décembre 2015 12h50
 

par William Schomberg et Ana Nicolaci da Costa

LONDRES (Reuters) - La croissance de l'économie britannique a finalement été moins soutenue que prévu sur une bonne partie de l'année 2015, montrent des chiffres officiels publiés mercredi qui devraient alimenter la réflexion de la Banque d'Angleterre (BoE) quant à un éventuel relèvement des taux d'intérêt.

L'Office de la statistique nationale (ONS) a précisé que le produit intérieur brut (PIB) avait augmenté de 0,4% sur la période juillet-septembre par rapport au deuxième trimestre, contre une précédente estimation d'une croissance de 0,5%.

Sur un an, la hausse du PIB est ramenée à 2,1% contre 2,3% précédemment. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé des estimations définitives du PIB inchangées par rapport aux précédentes.

L'ONS explique sa révision à la baisse des données du PIB par une croissance du secteur des services moins forte que précédemment estimé, en particulier celle des services financiers.

La Banque d'Angleterre avait auparavant estimé que la croissance devrait atteindre 0,6% au troisième trimestre.

"Il va y avoir encore moins de pression à court terme pour relever les taux d'intérêt", a déclaré Philip Shaw, économiste chez Investec.

La plupart des économistes pensaient jusqu'à présent que la BoE n'agirait pas avant les environs du mois de mai 2016, tandis que les marchés financiers n'attendent pas de tour de vis monétaire avant fin 2016 ou début 2017.

La livre sterling a brièvement faibli après la publication de ces statistiques avant de se redresser.   Suite...

 
Répétition coquille titre.

Les chiffres officiels publiés mercredi montrent que la croissance de l'économie britannique a finalement été moins soutenue que prévu aux 2e et 3e trimestres. /Photo prise le 2 décembre 2015/REUTERS/Peter Nicholls