December 15, 2015 / 12:11 PM / 2 years ago

Maintien de la forte hausse des marchés européens à la mi-séance

2 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes et le pétrole affichaient une hausse allant de 1,6% à 2,5% mardi à mi-séance, refaisant un peu du terrain perdu lors des séances précédentes, dans un contexte où les investisseurs retiennent leur souffle avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, mercredi. À Paris, le CAC 40 reprenait 2,46% à 12h45. À Francfort, le Dax regagnait 2,32% et à Londres, le FTSE progressait de 1,83%. /Photo d'archives/Lucas Jackson

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes et le pétrole affichaient une hausse allant de 1,6% à 2,5% mardi à mi-séance, refaisant un peu du terrain perdu lors des séances précédentes, et Wall Street est attendue en territoire positif dans un contexte où les investisseurs retiennent leur souffle avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, prévue mercredi.

À Paris, le CAC 40 reprenait 2,46% (+110,06 points) à 4.583,04 points à 12h45. À Francfort, le Dax regagnait 2,32% et à Londres, le FTSE progressait de 1,83%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 2,16% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,36%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,7% à 0,9%.

Si un premier resserrement monétaire en près de 10 ans aux Etats-Unis est tenu pour acquis, les investisseurs se demandent quel rythme la Fed va impulser à son cycle de hausse des taux.

La perspective de cette hausse des taux, attendue depuis des mois, explique largement la hausse de près de 8% du dollar face à un panier de devises internationales. Vers la mi-séance, il reculait de 0,14%, évolution qui contribue vraisemblablement à la remontée des cours du pétrole.

D'autres actifs jugés sûrs, tels le franc suisse, les Bunds allemands ou les emprunts du Trésor américain, sont également en repli dans ce contexte de goût retrouvé pour le risque.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (+3,26%) est toujours la plus forte hausse sectorielle devant les matières premières (+3,25%), les banques (+3,06%) et l'automobile (+2,96%).

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below