L'ex-président de Wendel condamné pour délit d'initié

lundi 14 décembre 2015 16h39
 

PARIS (Reuters) - L'ex-président du directoire de la société d'investissement Wendel Jean-Bernard Lafonta a été condamné lundi à une amende de 1,5 million d'euros dans une affaire financière, a-t-on appris auprès de son avocat.

Il était poursuivi pour diffusion d'informations fausses ou trompeuses et délit d'initié.

"Le tribunal a cherché par tous les moyens à tordre les chiffres pour prononcer une condamnation injustifiée", a dit Me Antonin Levy à Reuters, précisant qu'il avait immédiatement fait appel.

Jean-Bernard Lafonta conteste les faits qui lui sont reprochés et assure que les informations communiquées sous sa présidence ont toujours été exactes. Ses avocats avaient plaidé la relaxe.

Il dirige aujourd'hui une société d'investissement propriétaire d'entreprises qui emploient des milliers de personnes en France, selon Me Antonin Levy.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

 
L'ex-président du directoire de la société d'investissement Wendel Jean-Bernard Lafonta (à gauche aux côtés du président de l'époque Ernest-Antoine Sellière) a été condamné lundi à une amende de 1,5 million d'euros dans une affaire financière. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier