La Chine et le pétrole pèsent sur Wall Street

mardi 8 décembre 2015 23h04
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mardi en baisse, les derniers chiffres du commerce extérieur chinois ayant ravivé les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale, sur fond de volatilité prononcée des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones a perdu 162,51 points, soit 0,92%, à 17.568,00. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 13,48 points (0,65%) à 2.063,59.

Le Nasdaq Composite a illustré une séance nerveuse en perdant jusqu'à plus de 1% avant de passer brièvement dans le vert pour finalement finir pratiquement à l'équilibre (-0,07%) à 5.098,24.

Les importations chinoises ont diminué de 8,7% en novembre par rapport au même mois de l'an dernier, leur 13e mois consécutif de repli.

Ce chiffre a contribué à alimenter la chute des prix du pétrole. Pour la première fois depuis début 2009, le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est passé mardi sous le seuil de 37 dollars et le Brent de mer du Nord a glissé sous les 40 dollars. Ils ont ensuite atténué leurs pertes.

L'engorgement du marché pétrolier est tel que certains observateurs redoutent désormais un manque de capacités de stockage au niveau mondial.

UNE HAUSSE DES TAUX SE PROFILE

A Wall Street, l'indice S&P du secteur de l'énergie a abandonné 1,49%. Au sein du Dow, Exxon a cédé 2,83%, la plus forte baisse d'un indice presque entièrement dans le rouge.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS