La vigueur de l'emploi aux USA, feu vert pour la hausse des taux

vendredi 4 décembre 2015 16h15
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Le marché du travail américain a été encore plus dynamique qu'attendu en novembre, un nouveau signe de bonne santé de l'économie qui laisse le champ libre à la Réserve fédérale pour relever ses taux lors de sa prochaine réunion de politique monétaire, dans moins de deux semaines.

L'économie a créé 211.000 postes le mois dernier, a annoncé le ministère du Travail vendredi, et les chiffres de septembre et octobre ont été révisés en hausse, de 35.000 au total, par rapport aux estimations antérieures.

Le taux de chômage, lui, est resté stable à 5,0%, son plus bas niveau depuis sept ans et demi, malgré une légère remontée, à 62,5%, du taux de participation à la population active, qui mesure la part des Américains en âge de travailler qui occupent ou recherchent activement un emploi.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 200.000 créations d'emploi en novembre et un taux de chômage inchangé.

"On a franchi le dernier obstacle à une hausse de taux. La Fed guettait une évolution positive des salaires et c'est un peu ce qu'on observe. Il n'y a absolument rien dans ce rapport qui puisse empêcher la Fed de relever les taux", a commenté Chris Gaffney, président d'EverBank World Markets.

Jeudi, la présidente de la banque centrale, Janet Yellen, a tenu au Congrès un discours positif sur la santé de l'économie américaine, expliquant qu'elle répondait en grande partie aux critères définis par la Fed pour justifier le premier relèvement de ses taux depuis juin 2006.

Elle a notamment précisé que l'économie avait besoin de créer un peu moins de 100.000 postes par mois seulement pour absorber la croissance de la population active.

  Suite...

 
LE CHÔMAGE AUX ETATS-UNIS