L'Opep devrait confirmer sa stratégie de production élevée

vendredi 4 décembre 2015 11h45
 

par Rania El Gamal, Alex Lawler et Reem Shamseddine

VIENNE (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait confirmer sa stratégie de maintien de sa production à des niveaux élevés, lors de sa réunion à Vienne vendredi, l'Arabie saoudite ayant indiqué aux autres membres du cartel qu'elle ne comptait pas proposer de baisse du plafond.

Trois délégués de l'Opep et d'autres sources rapportent que le plafond de production sera maintenu à 30 millions de barils par jour (bpj), le cartel s'en tenant à sa stratégie de défense de sa part de marché plutôt que de chercher à faire remonter les cours, qui sont tombés à leur plus bas niveau en près de sept ans.

Interrogé sur la probabilité que l'Opep laisse sa politique inchangée, le ministre angolais du Pétrole, Jose Botelho de Vasconcelos, a dit : "Je le pense, je le pense. Mais il vaut mieux attendre parce que nous allons analyser la situation."

L'Opep devrait même repousser sa décision de procéder à un relèvement technique du plafond de production pour prendre en compte jusqu'à l'an prochain le retour de l'Indonésie au sein du cartel. L'organisation pourrait toutefois relever le plafond officiel pour l'aligner sur la production effective, qui dépasse le plafond d'environ 1,5 million de bpj.

Il est peu probable, dit-on de mêmes sources, que l'Arabie saoudite présente une proposition formelle de baisse de la production que Ryad conditionne à une décision similaire des pays non-Opep.

L'IRAN D'AVANT LES SANCTIONS

Lors d'une réunion ministérielle informelle tenue jeudi, le ministre saoudien du pétrole, Ali al Naïmi, a dit que le royaume "ne propose pas une réduction d'un million de bpj", selon une source rapportant les propos d'un des ministres.   Suite...

 
Le secrétaire général de l'Opep, Abdoullah al Badri. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole devrait confirmer sa stratégie de maintien de sa production à des niveaux élevés, lors de sa réunion à Vienne vendredi, l'Arabie saoudite ayant indiqué aux autres membres du cartel qu'elle ne comptait pas proposer de baisse du plafond. /Photo prise le 4 décembre 2015/REUTERS/Heinz-Peter Bader