La BCE réduit son taux de dépôt et prolonge ses achats d'actifs

jeudi 3 décembre 2015 16h45
 

par Balazs Koranyi et John O'Donnell

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé jeudi l'un de ses taux directeurs et prolongé d'au moins six mois son programme d'achats de titres sur les marchés, des décisions qui ont provoqué un rebond de l'euro et une baisse des Bourses, les investisseurs se montrant déçus par le manque d'ampleur de ce nouveau soutien.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a précisé que les achats incluraient désormais des titres émis par des collectivités locales et que le principal des titres acquis serait réinvesti au fur et à mesure de leur arrivée à échéance.

"Cela contribuera à la fois à des conditions de liquidité favorables et à une politique monétaire appropriée", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, sans préciser le montant attendu de ces réinvestissements.

Depuis mars, la BCE consacre 60 milliards d'euros par mois à ce programme dit d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing", QE), censé initialement s'achever en septembre 2016.

Mario Draghi a expliqué que le Conseil des gouverneurs avait décidé de ne pas augmenter ce montant parce qu'il avait jugé suffisants la prolongation du programme et le réinvestissement de ses produits. "Notre programme d'achats d'actifs est souple. Il peut toujours être ajusté. Nous avons décidé que l'extension de notre horizon et particulièrement le réinvestissement du principal seraient suffisants", a-t-il dit.

Le programme d'achats d'actifs restera en vigueur jusqu'à la fin mars 2017 "et au-delà si nécessaire", a-t-il poursuivi, en soulignant que la priorité des autorités monétaires restait un taux d'inflation légèrement inférieur à 2% à moyen terme.

La banque centrale avait annoncé à la mi-journée une réduction du taux de sa facilité de dépôt à -0,3% contre -0,2%; ce taux négatif revient à faire payer les banques commerciales qui choisissent de déposer leurs liquidités excédentaires à la BCE plutôt que de les prêter à des entreprises ou des ménages.

Le taux de refinancement reste inchangé, à 0,05%, tout comme celui de la facilité de prêt marginal, à 0,30%.   Suite...

 
Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a annoncé jeudi lors de sa conférence de presse un ajustement du programme d'achat d'actifs de la BCE, encore appelé d'"assouplissement quantitatif" (QE), le prolongeant jusqu'en 2017. La BCE pourra dorénavant acquérir de la dette de collectivités locales. /Photo prise le 3 décembre 2015/REUTERS/Ralph Orlowski