Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

mercredi 2 décembre 2015 13h43
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 avançait de 0,07% à 4.918 points à 13h18 dans un marché suspendu aux deux grands rendez-vous de la semaine : la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE jeudi et la probabilité - déjà dans les cours - de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, et le rapport mensuel sur l'emploi américain vendredi, qui pourrait conforter les anticipations de relèvement des taux de la Fed ce mois-ci.

* PUBLICIS GROUPE (+2,93%) signe la plus forte hausse du CAC 40, porté par Société générale qui confirme la présence du titre dans sa liste de valeurs préférées. Le broker estime que la contre-performance de Publicis en termes de CA est liée aux clients (Procter & Gamble pèse actuellement) et anticipe que les décotes (16% par rapport à WPP, 18% par rapport à Omnicom) finiront par se réduire. Depuis le début de l'année, Publicis gagne 4%.

* ACCORHOTELS gagne 1,19% après un début de séance en baisse, son PDG ayant déclaré que les attentats de Paris ont un "impact économique réel" sur l'activité du groupe hôtelier à Paris et en Île-de-France. Il a ajouté qu'il faudrait trois à quatre mois pour surmonter ce "trou d'air".

* Dans un marché hésitant, L'OREAL, valeur hybride qui combine profil cyclique avec les cosmétiques de luxe et profil défensif avec des produits de consommation courante, gagne 1,17%, suivie par LVMH (+1,08%) qui profite de la baisse de l'euro passé sous 1,06 dollar.

* Contre la tendance, ARCELORMITTAL (-8,67%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, Citigroup ayant ramené son conseil sur la valeur d'"acheter" à "neutre" en reconnaissant avoir surestimé un retournement à la hausse du titre du numéro un mondial de l'acier lorsqu'il avait relevé, en octobre, sa recommandation de "vendre" à "acheter".   Suite...

 
L'Oréal est une des valeurs à suivre mercredi à mi-séance à la Bourse de Paris et gagne plus de 1%. Comme une autre valeur du luxe, LVMH, elle profite de la baisse de l'euro passé sous 1,06 dollar. /Photo prise le 20 avril 2015/REUTERS/Charles Platiau