Wall Street finit en légère hausse avec le secteur de l'énergie

mardi 24 novembre 2015 22h45
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mardi, soutenue par les valeurs liées à l'énergie, les investisseurs ayant par ailleurs limité les prises de risques après qu'un chasseur-bombardier russe a été abattu par l'aviation turque.

Les cours du pétrole progressent de plus de 2,5% dans la crainte d'une aggravation des tensions au Moyen-Orient, tandis que l'or et, plus timidement, les obligations du Trésor ont été recherchées par les investisseurs en quête de valeurs refuge.

L'indice Dow Jones a gagné 19,51 points, soit 0,11%, à 17.812,19 points. Le S&P-500, plus large, a pris 2,55 points, soit 0,12% également, à 2.089,14 points. Le Nasdaq Composite a fini de son côté sur une note stable (+0,33 point, soit une petite hausse de 0,01%) à 5.102,81 points.

L'armée de l'air turque a abattu un chasseur-bombardier russe près de la frontière syrienne après lui avoir adressé, affirme Ankara, une série d'avertissements pour violation de l'espace aérien. Moscou conteste cette version et prévient que cet incident aura de "graves conséquences".

"Cet évènement a vraiment retenu l'attention des investisseurs", dit Jack Ablin, chargé de l'investissement chez BMO Private Bank. "Ils redoutent une escalade des tensions."

Les valeurs liées au tourisme ont particulièrement souffert, notamment Priceline (-1,9%) et TripAdvisor (-2,15%), tout comme les compagnies aériennes, avec les replis de United Continental (-3%), American Airlines (-2,53%) et Delta Air Lines (3,08%). L'indice Dow Jones des compagnies aériennes a reculé de 2,67%.

A l'inverse, le secteur de l'énergie a été un facteur de soutien avec un gain de 2,19% de l'indice. Exxon et Chevron ont gagné respectivement 1,99% et 1,49%.

Baxalta a fait un bond de 6,38%. Selon une source directement informée de l'affaire, le groupe pharmaceutique britannique Shire s'apprête à lancer une nouvelle offre pour le laboratoire, qui pourrait être en numéraire et en actions et déboucherait sur la création d'un des leaders mondiaux des traitements de maladies rares.

Xerox en revanche a perdu 1,30% après une première réaction positive à l'annonce que l'investisseur activiste Carl Icahn a pris une participation de 7,13% dans le fabricant d'imprimantes et de photocopieuses, ce qui en fait le deuxième actionnaire.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS