Wall Street marque le pas dans l'attente de la Grèce

vendredi 26 juin 2015 23h02
 

par Sweta Singh et Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - L'indice Standard & Poor's 500 a terminé étale vendredi mais est dans le rouge sur l'ensemble de la semaine, les investisseurs faisant montre de prudence dans l'attente d'un week-end décisif pour la question grecque.

Le Dow Jones a fini en hausse, soutenu une statistique de la confiance du consommateur meilleure que prévu et les résultats de Nike, tandis que le Nasdaq a pâti des dernières déclarations du fabricant de puces Micron Technology.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a convoqué un conseil des ministres d'urgence vendredi, les bailleurs de fonds de la Grèce l'ayant prévenue qu'elle avait le week-end pour accepter un accord aide contre réforme au risque, dans la négative, de se retrouver en situation de défaut.

"Si cette question est résolue, on aura un marché tout à fait satisfaisant mais il se peut aussi bien que tout s'écroule le 30 (juin)", a dit James Meyer (Tower Bridge Advisers). "La valorisation du marché est élevée, dans l'absolu".

Face à un certain durcissement général du ton dans le dossier grec, l'euro a fléchi, de 0,3% face au dollar, qui lui gagnait 0,2% face à un panier de devises. Sur l'ensemble de la semaine l'euro est en recul de 1,6% face au billet vert.

Les rendements des Treasuries ont eux monté, le plus long (30 ans) inscrivant un pic de près de neuf mois. Les rendements de cinq à 10 ans ont fini à leur meilleur niveau depuis le 11 juin.

Sur le plan des statistiques, l'indice de confiance de l'Université du Michigan mesurant cette confiance s'est établi à 96,1 en juin, alors que le consensus le donnait inchangé sur la première estimation de 94,6.

"Tout indicateur économique qui s'avère meilleur que prévu est le bienvenu pour les investisseurs", a observé Adam Sarhan (Sarhan Capital).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS