Belvédère à l'aube d'une assemblée générale décisive

vendredi 26 juin 2015 09h05
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Belvédère tiendra le 30 juin une assemblée générale qui sera décisive pour le groupe de spiritueux dont le conseil d'administration est contesté par son principal actionnaire.

Diana Holdings, qui détient 17,31% de Belvédère (Marie Brizard, William Peel, Sobieski), a réclamé la démission de quatre administrateurs indépendants, dont celle du président, et la constitution d'un nouveau conseil de huit membres comportant quatre représentants du concert qu'il a constitué avec le groupe viticole Castel (5,66% du capital).

Avec la voix prépondérante dévolue à la présidence qui serait assumée par la PDG de Diana Holdings, Rita Maria Zniber, le conseil serait alors de fait contrôlé par le groupe marocain.

Les demandes de Diana Holdings ont été vivement dénoncées par l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam), qui parle de "tentative de putsch" et met en garde contre le risque d'une prise de contrôle rampante dispensant l'actionnaire d'avoir à en payer le prix.

Elles ont également été rejetées par les trois principales agences de conseil aux investisseurs, Glass Lewis, Institutional Shareholder Services (ISS) et Proxinvest.

"Nous analysons cette assemblée très particulière comme une tentative de prise de contrôle de la part de Diana Holdings qui n'a que 17% du capital", a déclaré à Reuters le directeur général de Proxinvest, Loïc Dessaint, ajoutant que le cabinet avait clairement pris position en faveur du conseil sortant.

Les quatre administrateurs indépendants dont la démission a été réclamée par Diana Holdings - Benoît Hérault, président du conseil, Christine Mondollot, Constance Benqué et Benoît Ghiot - ont remis leur mandat en jeu lors de l'assemblée générale.

  Suite...