Recul moins marqué que prévu des ventes de Tesco au 1er trimestre

vendredi 26 juin 2015 10h59
 

LONDRES (Reuters) - Tesco, numéro de la distribution en Grande-Bretagne, semble recueillir les premiers fruits de la refonte de ses opérations au vu de la publication vendredi d'un recul moins marqué que prévu de ses ventes trimestrielles.

De ce fait, le titre Tesco progressait vers 08h35 GMT de 3,49% à 225,35 pence, deuxième plus forte hausse de l'indice Stoxx 600, entraînant dans son sillage les actions Sainsbury (+1,71%) et Morrison (+0,87%).

Avant une assemblée générale qui pourrait être houleuse, le groupe a précisé que les ventes dans ses magasins britanniques ouverts depuis au moins un an avaient baissé de 1,3% sur les 13 semaines au 30 mai, premier trimestre de l'exercice 2015-2016.

Les analystes financiers avaient anticipé un repli de 1,6% à 3% sur la période. Au dernier trimestre 2014-2015, les ventes avaient diminué de 1,7%.

Tesco vient de traverser une année 2014-2015 noire, notamment caractérisée par des avertissements sur résultats à répétition, une perte de 6,4 milliards de livres (8,9 milliards d'euros), la plus lourde de son histoire et un scandale comptable.

Le gain enregistré en début de séance porte la hausse du titre Tesco depuis le début de l'année à près de 19% contre +17% pour l'indice regroupant les valeurs européennes liées à la distribution de détail.

Mais, en 2014, le titre Tesco s'était effondré de 43,5% contre un repli de seulement 4,1% pour l'indice sectoriel.

Tesco explique ses performances commerciales moins mauvaises qu'attendu par une baisse de ses prix, une meilleure disponibilité de ses produits et un service clientèle amélioré.

"Alors que les conditions de marché restent difficiles et que la volatilité va continuer de caractériser nos performances à court terme, ces résultats du premier trimestre représentent un nouveau pas dans la bonne direction", a déclaré Dave Lewis, directeur général de Tesco.   Suite...

 
Tesco, numéro de la distribution en Grande-Bretagne, semble recueillir les premiers fruits de la refonte de ses opérations au vu d'un recul ( -1,3%) moins marqué que prévu de ses ventes trimestrielles. /Photo prise le 22 avril 2015/REUTERS/Phil Noble