L'Insee confirme une croissance de 0,6% au 1er trimestre

mercredi 24 juin 2015 11h37
 

PARIS (Reuters) - L'économie française a enregistré une croissance de 0,6% au premier trimestre 2015, soit la plus forte progression enregistrée depuis le printemps 2013 (+0,7%), grâce à une forte progression de la consommation des ménages et des stocks des entreprises, a confirmé l'Insee dans les résultats détaillés des comptes nationaux trimestriels publiés mercredi.

La croissance du quatrième trimestre 2014 par rapport au trimestre précédent a été relevée de 0,1 point à +0,1%.

En conséquence, l'acquis de croissance pour 2015, à savoir le niveau de l'ensemble de l'année si la croissance des trois derniers trimestres était nulle, se situe à +0,8% (+0,7% annoncé auparavant).

Au premier trimestre 2015, la contribution de la demande intérieure finale a été positive de 0,6 point (+0,5 point dans les premiers résultats) et celle de la variation des stocks de 0,5 point (inchangé). Le commerce extérieur y a en revanche contribué négativement à hauteur de 0,5 point (inchangé).

Les dépenses de consommation des ménages ont progressé de 0,9% (+0,8% dans les premiers résultats) et l'investissement s'est contracté de 0,1% (-0,2%) même si celui des entreprises a augmenté de 0,3 point (+0,2%).

Le pouvoir d'achat des ménages s'est redressé, avec un revenu disponible brut en hausse de 1,2% au premier trimestre. Les prix à la consommation ont légèrement diminué de 0,1%, si bien que le pouvoir d'achat du revenu des ménages a augmenté de 1,3% (après -0,1% fin 2014). Au niveau individuel, il progresse de 1,2% (après -0,2% fin 2014).

Le taux d'épargne des ménages a légèrement progressé à 15,3% contre 15% à fin 2014 et 15,2% à la fin du premier trimestre 2014.

La masse salariale a augmenté de 0,7% après +0,3% sur les trois derniers mois de 2014.

Le taux de marge des entreprises non financières a augmenté de 29,8% à 31,1%, atteignant son plus haut niveau depuis le premier trimestre 2011.   Suite...

 
LA CROISSANCE FRANÇAISE