Wall Street recule, inquiète pour la Grèce et les taux

lundi 8 juin 2015 23h10
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse lundi, toujours pénalisée par les inquiétudes sur la Grèce et par la perspective d'une première hausse des taux de la Réserve fédérale dès septembre, après les bons chiffres de l'emploi publiés vendredi.

L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 des principales valeurs de la cote américaine, a perdu 82,91 points, soit 0,46%, à 17.766,55. Il est ainsi repassé sous son niveau de fin 2014 et affiche une baisse de 0,32% depuis le début de l'année.

Le Standard & Poor's-500, plus large et principale référence de nombreux gérants, a cédé 13,55 points (-0,65%) à 2.079,28 et le Nasdaq Composite, dans lequel les valeurs technologiques dominent, a reculé de 46,83 points (-0,91%) à 5.021,63.

Wall Street amplifie ainsi un mouvement qui s'est soldé par trois semaines consécutives de baisse et a ramené le Dow et le S&P-500 à leur plus bas niveau depuis un mois.

Les chiffres meilleurs qu'attendu sur l'emploi et les salaires publiés vendredi s'ajoutent à une série d'indicateurs qui semblent traduire un regain de croissance, ce qui alimente les spéculations sur la hausse des taux d'intérêt que la Fed envisage avant la fin de l'année.

La plupart des économistes et des grandes banques de Wall Street s'attendent à ce que la banque centrale entame en septembre le resserrement de sa politique monétaire.

"Les chiffres de l'emploi de mai vont dans le sens d'une probabilité accrue d'une hausse des taux d'intérêt. Le marché recule face à cette perspective", explique Frank Davis, directeur des ventes et du trading de LEK Securities.

Parallèlement, l'absence apparente de progrès dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers continue de préoccuper les marchés.

Sur le marché des changes, le dollar a cédé du terrain après les informations -- démenties peu après -- selon lesquelles Barack Obama avait exprimé sa préoccupation face à la vigueur du billet vert. Ce dernier a terminé la journée en repli de près de 1,2% face à un panier de devises de référence et tout près de 1,13 pour un euro.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS