8 juin 2015 / 07:25 / dans 2 ans

Saint-Gobain cédera Verallia à Apollo pour 2,94 milliards d'euros

Saint-Gobain a confirmé lundi être entré en négociations exclusives avec des fonds gérés par des filiales d'Apollo Global Management en vue de la cession de sa filiale de conditionnement en verre Verallia. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec le fonds Apollo Global Management en vue de lui céder sa filiale Verallia pour une valeur d‘entreprise de 2,94 milliards d‘euros.

Le groupe de construction, qui souhaitait vendre Verallia pour accélérer son recentrage sur l‘habitat et l‘industrie, a précisé avoir reçu d‘Apollo une offre ferme, irrévocable et sans condition de financement.

La banque publique d‘investissement Bpifrance, qui discute avec Apollo d‘une prise de participation minoritaire dans Verallia, a indiqué de son côté vouloir prendre 10% du capital de la filiale du groupe français.

“Le choix de Saint-Gobain s’est porté sur Apollo en raison de la qualité de son offre, de son adhésion au projet industriel et de son soutien aux salariés de Verallia”, a expliqué pour sa part le groupe de construction dans un communiqué.

Au deuxième tour d‘enchères, deux fonds étaient encore en lice face à Apollo, le portugais Ba Vidro et l‘américain Blackstone.

Le montant offert par Apollo, conseillé par la banque Lazard, valorise l‘entreprise à 7,4 fois son Ebitda, alors qu‘en Bourse, des actifs comparables sont valorisés autour de 6,5 à 6,7 fois, a déclaré à Reuters le directeur financier de Saint-Gobain, Laurent Guillot.

Verallia, numéro trois mondial de l‘emballage en verre (bouteilles, pots en verre), réalise un chiffre d‘affaires de 2,39 milliards d‘euros et un résultat d‘exploitation de 230 millions.

“Apollo soutient totalement la stratégie de Verallia et aucune fermeture d‘usine ou suppression d‘emplois n‘est prévue”, a précisé Laurent Guillot.

Très implantée localement, proche des zones de production viticoles, Verallia est le premier fournisseur de la filière des vins et spiritueux français.

“L‘activité de conditionnement est très locale et les bouteilles vides ne se transportent pas”, a précisé le directeur financier.

En Bourse, le titre Saint-Gobain cédait 0,52% à 42,360 euros vers 12h55, tandis qu‘au même moment, l‘indice CAC 40 reculait de 0,75%.

La réalisation de l‘opération, soumise à l’autorisation des autorités de la concurrence, devrait être effective avant la fin de l’année.

Dominique Rodriguez, Pascale Denis et Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below