L'Opep ne change rien malgré les craintes de surproduction

vendredi 5 juin 2015 18h06
 

par Alex Lawler et Rania El Gamal

VIENNE (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu vendredi son plafond de production pour six mois, passant outre les craintes d'un nouveau plongeon des cours alors que certains de ses membres, comme l'Iran, cherchent à accélérer leurs exportations.

Cette décision, largement attendue, a été annoncée par le ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naimi, au terme d'une réunion du cartel à Vienne. La prochaine réunion de l'Opep aura lieu le 4 décembre, a-t-il ajouté.

Tous les ministres de l'organisation ont accepté de respecter le plafond actuel de 30 millions de barils par jour, a déclaré le secrétaire général de l'Opep, Abdallah al Badri.

L'Iran, dans la perspective de la levée des sanctions occidentales, ainsi que la Libye, actuellement en pleine guerre civile, avaient fait part avant la réunion de leur intention de plaider pour une augmentation de leur production.

La réunion n'a cependant été marquée par aucune tension, a assuré le ministre saoudien du pétrole. "Vous seriez surpris de savoir à quel point les débats ont été harmonieux", a-t-il dit.

La production de l'Opep a dépassé son plafond de 30 millions de bpj pendant la majeure partie de l'année dernière et a atteint 31,2 millions de bpj en mai, selon une enquête Reuters.

En s'en tenant à sa politique de production abondante, l'Opep prolonge la thérapie de choc du marché appliquée en novembre par l'Arabie saoudite, qui n'entendait plus soutenir les cours par le biais d'une réduction de sa production.

  Suite...

 
Le secrétaire général de l'Opep, Abdoullah al Badri L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a décidé vendredi de maintenir son plafond de production pour six mois, passant outre les craintes d'un nouveau plongeon des cours alors que certains de ses membres, comme l'Iran, cherchent à accélérer leurs exportations. /Photo prise le 5 juin 2015/  REUTERS/Heinz-Peter Bader