EDF reprendra les réacteurs d'Areva, l'Etat injectera des fonds

mercredi 3 juin 2015 19h27
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - L'Etat français a validé mercredi le projet de reprise par EDF de l'activité réacteurs nucléaires d'Areva, confirmant le scénario d'une refonte radicale de la filière qui circulait depuis plusieurs mois.

Il a également annoncé son intention de recapitaliser Areva "en investisseur avisé, à la hauteur nécessaire".

Le groupe nucléaire public, qui a accusé une perte de 4,8 milliards d'euros en 2014, a lancé un plan de sauvetage incluant un milliard d'euros d'économies sur trois ans et jusqu'à 6.000 suppressions de postes.

Selon des estimations d'analystes et des sources au fait du dossier, les besoins d'Areva s'élèvent à un niveau compris entre 5 et 7 milliards d'euros d'ici à fin 2017.

"Sous réserve de la conclusion d'un accord de partenariat stratégique global avec Areva, EDF a vocation à devenir actionnaire majoritaire de la filiale commune Areva NP, qui rassemble les activités industrielles de construction de réacteurs, d'assemblage de combustible et de services à la base installée", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

La présidence de la République, après une réunion interministérielle sur le sujet qui s'est tenue mercredi matin autour de François Hollande, a précisé qu'Areva conserverait dans sa filiale NP "une participation stratégique avec un pacte d'actionnaires".

Toujours selon l'Elysée, Areva et EDF prévoient de finaliser les principes de ce projet "dans un délai d'un mois".

L'Etat français détient environ 87% du capital d'Areva et 84,5% de celui d'EDF.   Suite...

 
L'Etat a validé mercredi le projet de reprise par EDF de l'activité réacteurs nucléaires d'Areva, confirmant le scénario d'une refonte radicale de la filière qui circulait depuis plusieurs mois. /Photo prise le 22 avril 2015/REUTERS/Benoît Tessier