L'Oréal va baisser ses prix en Chine

mardi 26 mai 2015 16h33
 

par Pascale Denis et Adam Jourdan

SHANGHAI/PARIS (Reuters) - L'Oréal a annoncé mardi qu'il allait réduire les prix de la plupart de ses produits importés en Chine, après la baisse des taxes à l'importation décidée par Pékin sur certains biens de consommation comme les cosmétiques ou certains vêtements.

Le ministère chinois des Finances a annoncé lundi une réduction de moitié de ces droits de douane afin de soutenir la consommation, ajoutant vouloir "créer une croissance durable et accélérer les réformes structurelles".

"Nous avons décidé de répondre (...) à cette décision en baissant le prix de la plupart de nos produits importés parce que nous pensons que cela encouragera la consommation des ménages", a fait savoir L'Oréal dans une déclaration envoyée par mail à Reuters.

Les droits de douane sur les produits de beauté passeront de 5% à 2% à compter du 1er juin.

Outre les cosmétiques, sont également concernés les vêtements en cachemire et en fourrure, les manteaux et les costumes en laine, certaines chaussures ainsi que les couches-culottes.

Les taxes seront ainsi ramenées à 7%-10% (contre 14%-23%) sur les vêtements concernés, à 12% (contre 22%-24%) sur les bottines et à 2% (contre 7,5%) sur les couches-culottes.

A l'heure où la consommation se tasse en Chine et où les groupes de luxe doivent rééquilibrer leurs prix entre l'Europe et l'Asie pour enrayer l'explosion du marché gris, certaines marques comme Chanel, Cartier (groupe Richemont) ou Bottega Veneta (Kering) ont déjà baissé leurs tarifs en Chine.

LVMH, propriétaire de Louis Vuitton ou Céline mais aussi des parfums Christian Dior, pourrait être tenté de faire de même. Interrogé, le groupe de luxe s'est refusé à tout commentaire.   Suite...

 
L'Oréal va réduire les prix de la plupart de ses produits importés en Chine, notamment ceux de Lancôme, Armani ou Saint Laurent, après la baisse des taxes à l'importation décidée par Pékin sur certains biens de consommation comme les cosmétiques ou certains vêtements. /Photo prise le 20 avril 2015/REUTERS/Charles Platiau